jeudi 2 juin 2016

ITW / François Gabart en mode record en solitaire : "Il y a clairement de l’excitation"

Il s'est arraché pour remporter la victoire sur The Transat au terme d'un duel magnifique avec Sodebo Ultim'. François Gabart se tourne désormais vers le record de l'Atlantique Nord. Le record, un exercice qui sera une nouveauté pour le skipper de Macif qui, jusqu'à présent, a montré qu'il excellait lors des premières. « Depuis quelques jours, j’ai complètement basculé en mode record, je me sens comme avant le départ d’une course, il y a clairement de l’excitation. »


François Gabart en attente du Record de l'Atlantique avec Macif : "Je suis prêt à partir."
Crédit : A Courcoux

Partir en mode record sera une première pour vous, comment appréhendez-vous ce nouvel exercice ? 
François Gabart « J’aime défricher de nouveaux terrains, dans un domaine, celui du record, donc de la vitesse à la voile, assez ultime. Le trimaran MACIF procure des sensations exceptionnelles quand il va vite. J’y ai un peu goûté sur The Transat bakerly, dans des conditions cependant pas optimales, j’ai hâte de voir ce qu’il peut donner avec une météo davantage choisie. Certains me disent que rien ne vaut la compétition, mais dans l’engagement humain et sportif, l’exercice du record est exceptionnel parce qu’il est sans limite. »


Le stand-by a commencé le 1er juin, un départ dans les prochaines heures est-il possible ? 
« Je suis prêt à partir. Nous attendons maintenant la bonne fenêtre météo avec Jean-Yves Bernot. Pour l’instant, rien ne se profile pour la première semaine de juin. La fenêtre idéale ? Du vent stable, 20-30 nœuds de sud-ouest à l’avant d’une dépression, et une mer bien rangée. C’est le scénario rêvé, mais comme notre période de stand-by est assez courte (MACIF doit être rentré le 12 juillet à Brest pour participer aux Fêtes Maritimes), nous n’aurons pas forcément de fenêtre idéale. Il faudra être opportuniste et savoir tirer le meilleur profit des conditions. »


Le record détenu depuis juin 2013 par Francis Joyon est de 5 jours 2 heures, 56 minutes et 10 secondes, pensez-vous passer sous la barre des cinq jours ? 
FG « Le temps est compliqué à battre, mais mon bateau en a clairement le potentiel. Pour cela, il faut trois facteurs : une bonne fenêtre météo, que le bonhomme soit capable de gérer le bateau à haute vitesse et un peu de chance. Ce serait génial d’arriver à passer sous la barre des cinq jours. »


Programme 2016 du trimaran MACIF
Juin : Stand-by tentative de record de l’Atlantique Nord
13 – 19 juillet : Fêtes Maritimes de Brest
Septembre / Octobre : Stand-by tentative de record de la Méditerranée

Par la rédaction
Sources : Macif - ScanVoile

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?