dimanche 12 juin 2016

New York - Vendée / Quand le marin se mue en facteur, Paul Meilhat (SMA) : "Embarquer du monde"

A l’arrivée de la New York – Vendée, Paul Meilhat pouvait afficher un grand sourire. Il a rempli sa mission : décrocher une belle 4ème place avec SMA. Mais il a rempli une seconde mission en transportant une lettre d'Emil, petit new-yorkais de 7 ans, à destination de ses grands-parents résidant aux Sables d’Olonne. Colis transmis !



Colis transmis par Paul Meilhat  aux Sables d'Olonne !
Credit : O. Blanchet / DPPI / SMA

Facteur transatlantique
3100 milles… La distance géographique ne lui permet pas de voir ses grands-parents tous les jours ou seulement par webcam. Avant le départ de la New York - Vendée, Emil prend ses crayons de couleurs, se met à son bureau et prépare une jolie lettre… Objectif : la confier à un marin pour qu’elle fasse le voyage jusqu’aux Sables d’Olonne.

Dimanche 29 mai, au moment du départ, Emil et sa maman sautent dans un petit voilier. Ils ont fait leur choix, l’heureux élu sera Paul Meilhat, parce qu’il est le vainqueur de la Charity Race.
L’équipe SMA Course au Large, à bord du zodiac, échange avec Emil et récupère la lettre. Marcus Hutchinson, directeur du programme SMA Course au large, a tout juste le temps de la glisser à Paul, avec deux sandwichs, et il est temps de s'élancer.


"Tout un symbole"
Paul le skipper, devient alors « facteur transatlantique » et conserve la lettre au sec durant toute la course. Lors de l’arrivée aux Sables d’Olonne, les grands-parents d’Emil sont là, ravis d’accueillir le marin, et surtout heureux d’avoir pu récupérer les jolis mots de leur petit-fils. « C’est tout un symbole. Nous sommes des sportifs mais aussi et surtout des marins. Nous sommes-là pour embarquer du monde et faire partager nos aventures, » sourit Paul Meilhat.

Par la rédaction
Source : SMA

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?