dimanche 24 juillet 2016

Bilan / Satisfaction optimale pour Brest 2016, bilan positif des Fêtes Maritimes Internationales

Si l’édition 2012 était celle de tous les superlatifs, anniversaire oblige, celle de 2016 va également rester dans les annales. Contexte économique faisant, l’organisation et l’ensemble des acteurs ont rivalisé d’ingéniosité et de créativité pour offrir au public un spectacle exceptionnel. Résultat : en moyenne des chiffres équivalents à 2012 et même certaines hausses. Sans oublier le climat caniculaire et l’émotion niçoise. L’heure est déjà aux premiers bilans à chaud.


Beau bilan pour Brest 2016
Crédit : S Cohen

Une fréquentation équivalente à 2012
712 000 visiteurs ont été comptabilisés sur cette édition. Cette fréquentation s’est répartie de manière homogène sur les 6 jours de la manifestation. Avec une moyenne autour des 120 000 visiteurs, le pic ayant été atteint à l’occasion du 14 juillet avec près de 159 772 festivaliers sur les quais.


Un succès dans tous les domaines
Cela avait été annoncé dès le départ, le budget de cette édition 2016 s’inscrivait dans un contexte économique difficile des finances publiques. L’heure était donc à la créativité et l’ensemble des acteurs ont dû inventer de nouveaux modèles et s’adapter afin de répondre aux enjeux de l’optimisation budgétaire. Contrat rempli !

Les équipes du maritime ont su préserver un plateau de bateaux exceptionnels (avec l’inoubliable Hermione) tout en équilibrant le site entre la Penfeld et le Bassin Région Bretagne. Les vire-vires, et autres parades ont offert comme à chaque fois un spectacle unique au monde visible en mer comme à quai.


Un taux de satisfaction record : 98,76 %
89% de visiteurs satisfaits ou très satisfaits en 2012. Cette fois l’enquête réalisée à la sortie par la société Confidences a révélé un taux de satisfaction record avec une moyenne de 98,76 % avec 4 journées dépassant allégrement les 99%.

Dans cette même étude, 38% des visiteurs découvraient les Fêtes Maritimes pour la première fois, preuve de l’attractivité que génère cet événement.

L’objectif annoncé sur cette édition était de capter un public plus jeune que celui qui traditionnellement participe à ce type de manifestation. Là aussi, le challenge est relevé.


Un succès médiatique qui ne se dément pas
Chaque édition des Fêtes met Brest sous le feu des projecteurs. C’est également l’un des objectifs et enjeux clairement annoncés dans les raisons d’organiser tous les 4 ans cette manifestation.

A noter que les retombées médias devraient être supérieures à celles de l’édition 2012 malgré un brusque arrêt du suivi médiatique national à partir du 14 juillet au soir où malheureusement l’attentat de Nice a occupé tristement l’ensemble de l’actualité.

A noter que côté digital, Brest 2016 a occupé la toile. Plus de 30 000 fans sur Facebook avec une portée totale qui devrait atteindre les 8 millions.

par la rédaction
Source : Rivacom

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?