mardi 26 juillet 2016

IMOCA / Place au chantier pour Queguiner de Yann Eliès : "régler le problème du puits de dérive"

Après un mois consacré aux relations publiques à bord de son IMOCA aux couleurs du Groupe Quéguiner et de la Fédération Leucémie Espoir, achevé par la somptueuse parade des Fêtes de Brest 2016, l’équipe de Yann Eliès entame quatre semaines de chantier, le dernier avant le coup d’envoi du Vendée Globe. Renforcements, petites modifications et vérifications sont ainsi au programme pour qu’à la fin du mois d’août, le monocoque soit le plus performant possible.


Queguiner de Yann Eliès rentre en chantier avant le Vendée Globe
Credit : E.Allaire


Un mois de Relations Publiques
Le mois qui vient de s’écouler a été intense pour Yann Eliès et ses hommes. « Le bilan de cette période est très positif mais pour nous, il s’agit maintenant de renouer avec notre cœur de métier et de préparer le Vendée Globe »,  commente Erwan Steff, le Directeur administratif et logistique du team. Place maintenant au chantier.


Quatre semaines intenses
« Le chantier va durer quatre semaines. A cette occasion, nous allons tâcher de régler le problème du puits de dérive que nous avons rencontré sur la Transat New-York – Vendée. Pour cela, nous allons nous appuyer sur l’expérience de l’ORMA (la classe des trimarans de 60 pieds, ndlr). L’idée, c’est qu’en cas de choc, le fusible soit la dérive et non le puits afin de limiter le risque de voie d’eau. 


Renforcer l'avant du bateau
Par ailleurs, nous allons renforcer l’avant du bateau pour que Yann puisse être en mesure d’attaquer autant que les petits copains. Evidemment, nous allons également procéder aux vérifications habituelles des appendices (safrans, dérives…) ainsi qu’à une expertise du mât et au remplacement de l’ensemble des câbles d’avant (J2, bastaques…). Le but, c’est qu’à la remise à l’eau du bateau, fin août, le bateau soit réellement en configuration Vendée Globe », ajoute Erwan Steff, précisant qu’aucun changement structurel ne sera effectué.

Pendant ce temps, Yann Eliès va pouvoir profiter de deux, voire trois semaines de vacances.

Par la rédaction
Source : Rivacom

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?