vendredi 1 juillet 2016

Tour Voile / Objectif top 5 pour Teva Plichart et Pierre Pennec sur Trésors de Tahiti

Dunkerque, le 8 juillet, le coup d’envoi du Tour de France à la Voile 2016 sera donné. Trois semaines de compétition sur les trois façades maritimes françaises, Manche, Atlantique et Méditerranée et 24 équipages sur-motivés. Parmi les teams engagés sur la 39e édition, le bateau polynésien TRESORS DE TAHITI se positionne comme un sérieux outsider.


Crédit : Trésors de Tahiti


Un équipage 50 - 50
Le skipper Teva Plichart a fait le choix de l’expérience avec à son bord Pierre Pennec, Dimitri Deruelle et Manutea Mahai. « C’est un team bien équilibré composé à 50 % de français, 50 % de tahitien et 70 % d'expérience et 30 % de jeunesse. C'est une belle histoire que celle de Manutea dans ce projet. Il y a deux ans, il n'avait jamais mis les pieds sur un bateau à voile. Et le voici aux côtés d'un équipage pro sur le Tour de France. En six mois, il a fondu de plus de 20 kg. Sur ce Tour il sera notre n°1 sur les stades nautiques. Un poste très exigeant. » Pour les raids côtiers, le jeune marin sera remplacé par Dimitri Deruelle. Teva Plichart portera la double casquette de skipper et de tacticien et confiera la barre du Diam 24 à Pierre Pennec.


Objectif : une 5e place
Pour TRESORS DE TAHITI, les objectifs sur cette épreuve sont clairement affichés. Teva Plichart explique : « Depuis le début, notre objectif est de donner envie aux Polynésiens de nous suivre dans cette aventure. Notre projet va au-delà de la performance puisque nous souhaitons redorer le blason de la voile polynésienne et donner envie aux jeunes polynésiens de se mettre à l’eau. Pour ça, nous devons atteindre les objectifs sportifs que nous nous sommes fixés. Pour notre première participation au Tour version Diam, nous avons mis la barre haute avec un top 5 à l'arrivée à Nice. »

Rendez-vous le 8 juillet à Dunkerque pour les premières épreuves du Tour de France à la Voile 2016.

par la rédaction
Source : Effets Mer

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?