vendredi 26 août 2016

Diam 24 / Erwan Le Roux fait son retour en nav' avec le Trophée Multicoques Prince de Bretagne à Saint Quay

La 8e édition du Trophée Multicoques Prince de Bretagne – Sud Goëlo s’ouvre à Saint-Quay-Portrieux. Durant trois jours, trois catégories de bateaux (Multi50, Diam 24 et Ultime) vont en découdre en baie de Saint-Brieuc. Vainqueur de l’épreuve en 2013, 2014 et 2015 chez les 50 pieds, Erwan Le Roux - dont le trimaran est toujours en chantier après son avarie de flotteur survenue lors de The Transat bakerly - sera à bord du Diam 24 Cardinal-FenêtréA. A ses côtés Julien Villion qui a notamment barré ce bateau sur le dernier Tour de France à la Voile et Jean-Pierre Nicol. 


Multi50 toujours en chantier, Erwan Le Roux arrive en Diam 24
Credit : P.Bouras

L'heure de la rentrée
Erwan Le Roux reprend du service cette semaine. Arrivé mardi à Saint-Quay-Portrieux où il a déjà effectué deux journées d’entraînement à la barre du Diam 24 Cardinal – FenêtréA avec ses deux équipiers, le navigateur s’apprête à s’aligner sur le Trophée Multicoques Prince de Bretagne – Sud Goëlo. Au menu : des parcours techniques, des raids côtiers et des runs de vitesse, en baie de Saint-Brieuc.

« Ca s’annonce sympa même si l’on peut regretter que la classe des Diam 24 OD ait programmé deux évènements aux mêmes dates en Bretagne »,  déclare Erwan Le Roux qui aura pour concurrents deux équipages du Yacht Club de Saint-Lunaire, Natixis de Benoit Champanhac et Accor Hotel de Titouan Sessa.


"L’essentiel, c’est d’être sur l’eau"
« Nous ne sommes pas très nombreux mais la bagarre s’annonce belle néanmoins, dans la mesure où nos niveaux de jeu sont plutôt homogènes. Le Trophée Multicoques Prince de Bretagne – Sud Goëlo est une épreuve que j’aime particulièrement. Depuis 2011, je n’ai manqué aucune édition. Il se trouve que cette année, je cours en Diam 24, le Multi50 FenêtréA-Cardinal étant toujours en chantier mais au bout du compte, peu importe le support, l’essentiel est d’être sur l’eau ! », a indiqué Erwan Le Roux, qui vient clairement pour accrocher une quatrième victoire d’affilée sur la compétition, après celles obtenues en 2013, 2014 et 2015. « On y va effectivement pour gagner, mais aussi pour apprendre », a souligné le skipper dont l’expérience en Diam 24 se limite, pour l’heure, à une participation au Spi Ouest France sur Sodebo, en 2015.


"Cela reste un multicoque"
« Je découvre le support à la barre. C’est un petit bateau, c’est sûr, et la moindre erreur ne pardonne pas. Il faut donc être vraiment concentré. Il n’empêche qu’en termes de sensations, cela reste un multicoque. De plus, Julien (Villon), qui a notamment barré Cardinal-FenêtréA sur le Tour de France à la Voile en juillet dernier, m’apporte toute son expertise et cela me fait gagner un temps précieux », conclut le marin.

Par la rédaction
Source : Rivacom

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?