mardi 30 août 2016

Douarnenez Horta Solo / Le gros temps fait le ménage, Justine Mettraux a repris la mer

Yoann Richomme (Skipper Macif 2014), Charlie Dalin (Skipper Macif 2015), Nicolas Lunven (Generali), Sébastien Simon (Bretagne CMB Performance), Anthony Marchand (Ovimpex – Secours Populaire), Xavier Macaire (Chemins d’Océans), ils sont huit hommes à avoir pris la poudre d’escampette cette nuit sur la Douarnenez Horta Solo. De son côté, Justine Mettraux ne lâche rien. La marin suisse a repris la mer cet après-midi.


Credit : F.Van Malleghem/Douarnenez Horta Solo


Les gros bras prennent le large
Comme prévu, la nuit a été violente. Et comme attendu, les plus expérimentés ont pris le pouvoir. Ils sont huit à se tenir en tout juste quatre milles quand le gros du peloton pointe maintenant à 20 milles de la tête de course. Il fallait avoir un gros cœur, de la résistance et pas mal de bouteille pour tenir le rythme qu’ont imposé les leaders. La fracture s’est logiquement opérée entre les ténors du circuit et ceux qui n’ont pas forcément en main tous les automatismes.

Pierre Quiroga (Skipper Espoir CEM) reconnaissait ainsi qu’il avait été au-delà de ses capacités et que la correction aurait pu être plus sévère. Il s’en tire avec une grosse fatigue et la perte d’un sac de nourriture dans un départ au lof : un moindre mal. D’autres ont préféré d’emblée lever le pied et ne pas risquer de casser du matériel. C’est l’attitude qu’ont adoptée Sophie Faguet (Région Normandie) et Damien Cloarec (Saferail) qui sont restés en contact VHF tout le temps qu’a duré le vent fort.


Nouvelle porte
Pendant que Gaston continue de faire la loi dans l’ouest des Açores, la flotte attendra donc un peu avant de mettre cap sur l’archipel portugais. Il faudra auparavant aller chercher une nouvelle porte dans l’ouest du cap Saint-Vincent, à la pointe sud-ouest du Portugal. De là, les solitaires devraient pouvoir enfin rejoindre Horta sans risquer de tomber dans les filets de la dépression tropicale.


Justine Mettraux ne lâche pas
Justine Mettraux (TeamWork) a pris la décision de rallier Horta en convoyage, accompagnée de son préparateur Guillaume Farsy. Objectif : prendre le départ de l’étape retour, être classée au final et continuer d’engranger de l’expérience. Un bel exemple de ténacité qui mérite d’être salué !


Nouvelles des éclopés
Après l'abandon d'Aymeric Decroocq, la fin a aussi sonné pour Tanguy Le Turquais (Lizmer – Capitole Finance) qui a préféré jeter l’éponge hier plutôt que de repartir avec plus de 200 milles de retard sur le reste de la flotte. Le navigateur vannetais va d’ores et déjà se concentrer sur la saison 2017 et tenter de décrocher un budget un peu plus confortable.


Classement à 17h (TU+2)
1 Yoann Richomme (Skipper Macif 2014) à 940 milles de l’arrivée
2 Charlie Dalin (Skipper Macif 2015) à 0 mille
3 Nicolas Lunven (Generali) à 0 milles
4 Sébastien Simon (Bretagne CMB Performance) à 1 mille
5 Xavier Macaire (Chemins d’Océans) à 2 milles

Retrouvez la carto ici


Par la rédaction
Source : PF Bonneau

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?