jeudi 1 septembre 2016

Douarnenez Horta Solo / Les Sudistes reviennent dans le match, Nicolas Lunven aux avant-postes

Ils ne seront bientôt plus qu’à 500 milles de l’arrivée à Horta. Les prochaines vingt-quatre heures pourraient être décisives avec le franchissement de la dorsale. Et face à cette échéance, tous n’ont pas la même perception des choses : il y a ceux qui préfèrent temporiser. C’est le cas de tout le groupe emmené par le trio Nicolas Lunven (Generali), Sébastien Simon (Bretagne CMB Performance), Anthony Marchand (Ovimpex – Secours Populaire), rejoint progressivement dans cette option par ceux qui ont tenté, sans grand succès, la route du nord. 


Crédit : JM Liot


Pour ce groupe, le danger pourrait venir des trois hommes du sud, Gildas Morvan (Cercle Vert), Xavier Macaire (Chemins d’Océans) et Corentin Douguet (Sofinther – Un Maillot pour la Vie). Ces trois-là accusaient un léger retard au passage du way-point de Sao Vincente qu’ils ont déjà bien comblé… à suivre donc.

Derrière le premier peloton, tout le monde n’est pas forcément logé à la même enseigne. Si Martin Le Pape (Bellocq Paysages) a trouvé un deuxième souffle en attaquant toute la nuit dernière, d’autres peinent à forcer le rythme. Soit par fatigue, à l’instar d’un Pierre Quiroga (Skipper Espoir CEM) qui reconnaît avoir grillé quelques cartouches dans sa descente le long du Portugal, soit par calcul telle Sophie Faguet (Région Normandie) qui attend de voir la trajectoire de Gaston pour afficher des choix météorologiques tranchés, certains concurrents du deuxième groupe sont ainsi tentés de temporiser.


Ils ont dit :
Martin Le Pape (Bellocq Paysages) : "Je peux vous dire que j'ai mis du charbon cette nuit pour rattraper mes petits camarades. Sous spi bien serré, sur la tranche, le bateau ricochait sur l'eau, c'était sportif ! J'envoyais du charbon dans la locomotive, c'était drôle mais pas très reposant. Enfin petite satisfaction ce matin en constatant que j'étais dans les plus rapides de la flotte."


Théo Moussion (#Théoenfigaro) : "Cette nuit j'ai été cueilli à froid par je ne sais quoi, j'ai passé presque la nuit entière dans un vent entre 27 et 30 noeuds alors que les previsions donnaient 17 noeuds. Bref une nuit tres inconfortable, mais qui m'a permis d'avancer tout de même vers la porte 2."


Classement à 17h (TU+2)
1 Nicolas Lunven (Generali) à 511 milles de l’arrivée
2 Sébastien Simon (Bretagne CMB Performance) à 1 mille
3 Anthony Marchand (Ovimpex – Secours Populaire) à 2 milles
4 Charlie Dalin (Skipper Macif 2015) à 2 milles
5 Xavier Macaire (Chemins d’Océans) à 10 milles

Retrouvez la carto ici

Par la rédaction
Source : PF Bonneau

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?