jeudi 15 septembre 2016

Douarnenez Horta Solo / Malmenés, les solitaires ont hâte d'en finir

"Vivement l'arrivée !" voilà ce que pensent les marins de la Douarnenez Horta Solo. Mille milles, vent de travers sur le même bord, à tutoyer les coups de vents dans une mer mal rangée, ça use. Le matériel tout d’abord, mais aussi les marins qui n’ont qu’une hâte, arriver à Douarnenez.



Credit : F.Van Malleghem/Dz Horta

Ras le bol
Il n’y aura pas de place pour les regrets, pour des envies de musarder encore un peu. Ils en ont ras la casquette, vivent dans l’angoisse de casser et ne savent plus ce que c’est qu’un univers horizontal.

Les nouvelles des éclopés n’ont rien fait pour ragaillardir le moral des solitaires en transhumance vers la pointe de la Bretagne et nombre d’entre eux sont passés du mode régate, couteau entre les dents, au convoyage rapide avec volonté de préserver le matériel.


Un podium très convoité
Cette situation ne fait pas que des malheureux. En tête Charlie Dalin (Skipper Macif 2015), s’il encaisse comme les autres, se satisfaisait d’une situation météorologique qui ne laisse aucune place aux mistoufles. Savoir qu’on ne prend pas le risque d’une redistribution des cartes à l’approche de l’arrivée, c’est un gage de sérénité, même si l’on a connu des situations plus confortables.

Derrière la chasse s’organise : Yoann Richomme (Skipper Macif 2014) et Xavier Macaire (Chemins d’Océans) sont à la lutte pour la deuxième place de l’étape et peut-être du classement général de l’épreuve. Nicolas Lunven (Generali) est maintenant à plus de dix milles des deux dauphins de Charlie et ne possédait sur eux qu’un peu plus d’une heure d’avance.


Classement :
1 SKIPPER MACIF 2015 à 130 milles de l'arrivée
2 SKIPPER MACIF 2014 à 16 milles
3 CHEMINS D OCEANS à 19 milles
4 OVIMPEX à 25 milles
5 BRETAGNE - CREDIT MUTUEL à 26 milles
6 GENERALI à 28 milles


Retrouvez la carto ici


Par la rédaction
Source : PF Bonneau

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?