dimanche 11 septembre 2016

Normandy Channel Race / C'est parti, les 27 Class40 se sont élancés de Caen

C’est à 17 heures précises que la Direction de course a libéré les 27 Class40 de la 7ème édition de la Normandy Channel race. Au terme d’un petit aller et retour devant les plages calvadossiennes d’environ 7 milles, les duos ont mis le cap vers les îles Saint Marcouf, au large d’Utah Beach, prélude à une traversée de la Manche annoncée rapide, aux allures portantes dans un vent de sud est d’un peu plus de 12 noeuds.


Credit : JM Liot

Solidaires en Peloton-ARSEP s’affirme d’entrée
Comme prévu par la direction de course, le thermique s’est gentiment installé dans l’embouchure de l’Orne dès le milieu d’après-midi, et n’a cessé de se renforcer au fil des minutes. C’est au ras du bateau comité que les Espagnols de Talès 2, au coude à coude avec le Malouin Thibaut Vauchel-Camus (Solidaires en Peloton - ARSEP) et le duo Sharp-Manuard, affichaient leurs ambitions.

Ces trois bateaux étaient les premiers à enrouler la bouée de dégagement quelques minutes après le coup de canon. Thibaut Vauchel et son compère Fred Duthil poussaient à fond leur avantage, et se détachaient sensiblement tout au long du parcours spectacle.


En manque de repères par rapport à une concurrence particulièrement affutée, Halvard Mabire et Miranda Merron n’ont pas forcé le destin dès le coup de canon et c’est en second rideau qu’ils ont franchi la ligne de départ, dans le sillage des ultra rapides Solidaires en Peloton-ARSEP au duo Thibaut Vauchel-Camus - Fred Duthil, Imerys skippé par le Britannique Phil Sharp, et Talès 2 des espagnols Pablo Santurde et Fidel Turienzo.


La Manche cette nuit
C’est à belle allure que les Class40 vont ce soir et cette nuit dévorer la Manche en direction du Solent anglais. Le vent d’est, appelé à tourner progressivement au sud est, va favoriser la glisse aux allures portantes. La négociation de la pointe orientale du Cotentin, avec ses courants, va imposer vigilance et inspiration aux navigateurs et navigatrices préparés à peu fermer l’oeil cette nuit.

Par la rédaction
Source : D.Van Den Brink

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?