jeudi 15 septembre 2016

Normandy Channel Race / Parcours réduit, Imerys et Tales II à vue à la veille de l'arrivée

La Normandy Channel race livrera dès demain matin son verdict. La légère réduction de parcours décidée pour des raisons de sécurité face au coup de vent en approche ne fait que précipiter la progression record de la flotte, toujours emmenée par l’infernal duo Imerys (Phil Sharp - Sam Manuard) - Talès II (Pablo Santurde - Fidel Turienzo). Ces deux voiliers naviguent à vue depuis leur entrée en Manche ce matin. 


Credit : Groupe Setin (embarqué)

A tous les niveaux
Le passage au large de Guernesey, dans le jardin de Phil Sharp, et le jeu des courants vont sans aucun doute déterminer de l’issue de cette septième édition. La bagarre est à tous les niveaux de la flotte.

Les trois zones du Dispositif de Séparation du Trafic (DST) placées de par et d’autres des îles Scilly, à la pointe occidentale de l’Angleterre, ont elles aussi participé à la grande distribution des cartes, à tous les niveaux de classement de la flotte. Les trois leaders emmenés par le duo Sharp-Manuard (Imerys) ont tous choisi un itinéraire différent, slalomant entre ces zones d’interdiction pour rejoindre la Manche.

Un jeu stratégique coûteux pour le tandem Vauchel Camus-Duthil (Solidaires en Peloton-ARSEP) pénalisé de près de 20 milles au sortir des Scilly. Un schéma de course quasiment identique, mais à plus grande échelle s’établit en cette quatrième journée de course pour le reste de la flotte aux prises avec une Mer Celtique à l’humeur bien changeante.


Belle bagarre derrière
A quelques 80 milles des quatre leaders, ils sont encore une dizaine à ambitionner une place d’honneur. 5ème depuis déjà deux jours, le duo Marc Lepesqueux - Laurent Pellecuer (Sensation Class40) est désormais sous la menace d’un groupe de 5 voiliers d’autant plus agressifs qu’ils naviguent bord à bord, avec l’émulation qu’une telle configuration suscite. Il faudra cependant ajouter à ce groupe l’étonnant Groupe Setin, plan Rogers de 2007, et qui, aux mains de Manu Cousin et Rémi Aubrun surprend son monde par une navigation toute en simplicité et en efficacité qui les a propulsés hier à la 6ème place du général.


ETA vendredi matin
Le vainqueur de la Normandy Channel race 2016 devrait être connu demain matin vers 9 heures. Jusqu’au bout, l’incertitude règne et une arrivée bord à bord, au terme de 950 milles de course est plus que probable.


Réduction de parcours
En raison des prévisions météo annoncées fortes et pouvant se dégrader, de l’état de la mer prévu et du fort coefficient de marée pour le vendredi 16 septembre à la pointe du Cotentin, la direction de course a décidé de modifier le parcours : la marque de parcours de Guernesey est supprimée. De Fastnet Rock, les bateaux doivent rejoindre directement la ligne d’arrivée devant Ouistreham, soit un réduction minime de 11,2 milles, mais un changement de trajectoire pour la plus grande sécurité des coureurs.


Un record à battre
Le 29 mi 2015, le Class40 Bretagne Crédit Mutuel Elite de Nicolas Troussel et Félix Pruvost remportait la Normandy Channel race. Les deux hommes établissaient un nouveau record de l’épreuve en 5 jours, 2 heures, 50 mn et 50s, à la moyenne de 7,86 noeuds. Les leaders actuels de la course sont largement en mesure d’exploser ce record puisque la barre actuelle exige leur arrivée avant demain vendredi 19 heures 50, et qu’on les attend sur la ligne devant Ouistreham dans la matinée.


Classement à 17 heures :
1 IMERYS à 139.8 milles de l'arrivée
2 TALES II à 1.19
3 SOLIDAIRES EN PELOTON ARSEP à 15.03
4 V and B à 41.75
5 SENSATION CLASS 40 à 111.53

Par la rédaction
Source : D.Van Den Brink

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?