mardi 27 septembre 2016

Vendée Globe / Bastide Otio a quitté Port Camargue, Kito de Pavant en route vers les Sables d'Olonne

Hier lundi, Kito de Pavant a largué les amarres de Port Camargue, direction les Sables d’Olonne. Les conditions s’annoncent idéales pour convoyer Bastide Otio en 7 à 10 jours de navigation. Objectif : "Convoyer le bateau rapidement mais sans trop tirer dessus." Le grand départ du Vendée Globe, c'est le 6 novembre. 


Kito de Pavant en route vers Les Sables d'Olonne
Crédit : Kito de Pavant

Dernier check-up
Beau temps, belle mer, bonnes prévisions météorologiques… Kito de Pavant, Jonathan Chodkiewiez et Vincent Bazile ont quitté Port Camargue à bord de Bastide Otio en direction des Sables d’Olonne. Ce convoyage, d’un peu plus d’une semaine, va permettre de faire un dernier check complet de l’ensemble du bateau avec un oeil sur l'accastillage, l'hydraulique, l'énergie, l'informatique et l'ergonomie. A l’essai, le siège de barre, mais surtout des prototypes de matelas développés avec Bastide Médical pour améliorer la qualité du sommeil et la récupération du skipper.


Dans le bon timing
Après un mois de septembre chargé à terre, ce convoyage va permettre au skipper Bastide Otio de se concentrer à nouveau sur ce qui l’attend cet hiver : le Vendée Globe.

Les prévisions météo devraient permettre à l’équipage Bastide Otio de rejoindre Port Olona rapidement et dans de bonnes conditions. Du vent de Nord-Ouest pour commencer qui tournera au Nord puis à l’Est jusqu’à Gibraltar où Bastide Otio devrait passer dans 3 jours.  « On est dans un bon timing, comme depuis le début de l’année, » sourit Kito de Pavant. « Nous allons convoyer Bastide Otio rapidement mais sans trop tirer pour éviter de prendre des risques avec le matériel. »

A la fin de la semaine prochaine, Bastide Otio devrait être amarré sur le ponton du Vendée Globe, ce qui laissera une bonne semaine de repos au marin avant l’ouverture du village, samedi 15 octobre, et trois semaines de festivités avant le grand départ le 6 novembre.

par la rédaction
Source : C Gutierrez

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?