jeudi 3 novembre 2016

IMOCA / Le bureau d’études lorientais HDS GSEA Design s'est mis aux foils : "On se rapproche de la F1"

HDS GSEA Design, bureau d’études lorientais devenu le maître du composite, a été essentiel à chacun des bateaux de la génération « foils ». Les quinze ingénieurs de HDS GSEA Design et Denis Glehen sont les calculateurs de l’ombre. Spécialistes des composites, ils imaginent, estiment et valident les pièces les plus cruciales des bateaux faits de matières mêlées au carbone. Leurs principaux sujets s’appellent mât, safrans et foils. 


Crédit : Y Zedda / BPCE

L’aéronautique au service de la course au large
L’histoire a débuté il y a 23 ans grâce à Hervé Devaux, qui fut le premier ingénieur à introduire dans le monde de la course au large des logiciels de calcul issus de l’aéronautique. Ses premiers sujets furent les multicoques, avec Primagaz skippé par Laurent Bourgnon, dès 1994. S’en sont suivis une vingtaine de mâts d’Imoca60, dont celui des quatre derniers vainqueurs du Vendée Globe. HDS GSEA Design a également calculé les mâts et les quilles standardisés qui équipent tous les derniers-nés de la flotte Imoca60. Le bureau d’études a également apporté son expertise sur divers éléments des nouveaux 60 pieds, dont les foils et leur intégration, une expertise qui les amène également à soutenir le développement technologique de deux projets de la Coupe de l’America 2017.


20 ans de simulations et de datas
La troisième génération d’ingénieurs intégrée à HDS GSEA Design profite de l’immense base de données collectée depuis 23 ans. Ces datas sont une arme redoutable dans ce métier où les calculateurs ont pour missions de limiter les risques, d’anticiper les événements les plus inattendus et de trouver des réponses à des problèmes qui n’existent pas encore.

Si les architectes navals font appel à HDS GSEA Design, c’est aussi le cas des bureaux d’études intégrés aux teams. A partir des croquis des architectes, HDS GSEA Design calcule tous les paramètres grâce à des logiciels de simulation numérique et expertise la performance du mât, l’écartement et la longueur des coques (pour les multicoques), les torsions que subiront la structure du bateau, les quilles et les foils, et détermine en amont de la construction les efforts endurés par les composites qui les fabriquent.


Denis Glehen, Directeur Général de HDS GSEA Design : « Nous ne sommes pas des spécialistes de l’architecture, mais quand la question de la performance et de la résistance est posée, nous pouvons fournir des simulations. Le plus grand changement de ces dernières années vient du fait qu’on ne prend plus de décisions sur un calcul sur un coin de table. Les bateaux ne sont plus des coffres-forts, on se rapproche de la F1. Nous utilisons les mêmes techniques de calcul pour les Imoca60 que pour les bateaux de la Coupe de l’America. On donne aux solitaires les meilleurs outils et les meilleurs moyens pour qu’ils partent en sécurité autour du monde ».


Kevin Escoffier, directeur du bureau d’études du Team Banque Populaire : « Nous travaillons avec HDS GSEA Design à deux étapes du processus : lors de la conception de la plateforme d’un bateau, puis sur le mât. Toute l’expérience cumulée par HDS GSEA Design nous permet de gagner énormément de temps : ils savent quelles directions ont été étudiées en vain et quelles sont celles qui mériteraient qu’on s’y penche, dans notre quête de légèreté. On optimise les matériaux, les structures et le nombre de plis à mettre alors que les moules du bateau ont déjà été construits. C’est une course contre la montre dans laquelle les connaissances de ces calculateurs sont précieuses ».

par la rédaction
Source : WindReport

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?