dimanche 20 novembre 2016

Vendée Globe / Alex Thomson revient sur la casse de son foil sur Hugo Boss : "Je ne peux rien faire"

C'était à prévoir : suite à l'avarie de foil tribord à bord d'Hugo Boss hier, Alex Thomson perd du terrain sur ses poursuivants. Malgré des vitesses moyennes toujours très élevées, le leader britannique a, en 24 heures, rendu 34 milles à Armel Le Cléac'h (Banque Populaire VIII), 36 milles à Sébastien Josse (Edmond de Rothschild) et 23 milles à Vincent Riou (PRB) qui tient toujours la cadence imposée par les foilers. A noter que les sept premiers (d'Alex Thomson à Jérémie Beyou) ont fait le break. 


Credit : A.Thomson/Hugo Boss


Ce dimanche, le skipper d'Hugo Boss est revenu sur la casse de son foil : 
« Hier j'ai forcément eu une baisse de moral. Aujourd'hui ça va mieux. J'ai toujours un morceau de foil qui sort du bateau et qui me ralentit. Mais je ne peux rien faire, je n'arrive pas à le rétracter davantage. Quand les conditions se calmeront, je plongerai pour couper ce bout qui dépasse. 

Le bateau marche bien quand même à ces allures, et l'autre foil est intact. Evidemment c'est une déception mais à part cela, tout va bien à bord du bateau. Je m'habitue à mener un IMOCA plus classique plutôt qu'un foiler ! Je suis en forme et je mène toujours la course. Je vais travailler dur, pousser le bateau autant que je peux et rester dans le match. Tout n'est pas perdu. Je vais prier pour que le reste de la course puisse se faire tribord amures. »

Toujours bien calés en avant d'une dépression active, Armel Le Cléac'h et Sébastien Josse sont revenus fort, même si les écarts ont tendance à se stabiliser dans les derniers pointages.

Par la rédaction
Source : Mer et Media

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?