vendredi 11 novembre 2016

Vendée Globe / Banque Populaire et PRB aux avant-postes, Hugo Boss troisième revient très fort

En direction du Cap-Vert, la flotte du Vendée Globe glisse plein pot dans un vent de nord-est soutenu (20 à 25 nœuds), agrémenté de grains violents. Si Vincent Riou (PRB) conserve ce soir sa deuxième place derrière un Armel Le Cléac'h impérial sur son foiler, Alex Thomson (Hugo Boss) ne fait que revenir sur le duo de tête. Il est désormais troisième et engrange plus de milles que ses camarades de jeu : 428 milles ces dernières 24 h. Du côté des perdants, Yann Eliès et JP Dick sont loin derrière et ne veulent surtout pas voir le groupe de tête s'échapper sans eux.

Credit : C.Barnham/Hugo Boss/VG


Des écarts importants 
Dès lors que les alizés sont montés, la tête de flotte a creusé l'écart. L'élastique s'est tendu. Il faut dire que les machines de course les plus performantes, comme celles des sept premiers, affichent des moyennes folles (entre 19 et 20 nœuds) qui le seront encore plus dans l'Hémisphère Sud, et que les pilotes sont des compétiteurs de haute voltige.

« C'est intéressant d'avoir des conditions rapides. C'est génial d'avoir un combattant qui est rapide. C'est un bon concurrent. » expliquait Armel Le Cléac'h ce midi. Le chacal est peu bavard, l'homme est totalement concentré.


Des favoris décrochés
Dans cette course de vitesse, le moindre mauvais réglages ou choix de voile peut vous faire perdre du terrain : Yann Eliès est désormais 8e à 110 milles de la tête de flotte, Jean-Pierre Dick 12e à plus de 150 milles, derrière Jean Le Cam, Thomas Ruyant et Tanguy de Lamotte.

« Je laisse derrière moi cette journée vraiment horrible, expliquait Jean-Pierre Dick ce matin. Maintenant je positive, je ne vais pas m’arrêter là-dessus. C’est un certain retard mais il va se passer beaucoup de choses pendant la course. A moi de les rendre fructueuses pour StMichel-Virbac.

L’alizée est bien rentrée depuis que je suis sorti des dévents de l’Ile Madère. Il me permet de bien accélérer. Il faut que je revienne doucement sur la flotte. Je suis bien concentré sur ma trajectoire et maintenant pas d’erreur, ça va le faire. »

Cap Vert
Déjà, les skippers réfléchissent à la manière de se positionner pour entrer dans le pot au noir et avant cela, comment déborder l'archipel du Cap-Vert pour ne pas se faire piéger dans son dévent.


À 18H00 
1 Armel LE CLÉAC’H BANQUE POPULAIRE VIII
2 Vincent RIOU PRB à 9.31 nm
3 Alex THOMSON HUGO BOSS à 42.05 nm
4 Jérémie BEYOU MAITRE COQ à 51.51 nm
5 Morgan LAGRAVIÈRE SAFRAN à 53.9 nm

Par la rédaction
Sources : ScanVoile - AC Meyer - Mer et Media

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?