mardi 22 novembre 2016

Vendée Globe / Hugo Boss ne lâche rien, cassure possible dans le groupe de tête

L'énorme break réussi par les sept leaders s'accentue encore ! Les quatre premiers flirtent même avec les 500 milles parcourus sur 24 heures. Les leaders pourraient avoir trois, voire quatre jours d'avance et plus au cap de Bonne Espérance, qu'Alex Thomson doublera vendredi matin… avec quatre jours d'avance sur le temps de référence. Vers une scission à l'avant ?



PRB bientôt laché par les leaders du Vendée Globe ?
Credit : JM Liot/DPPI/VG

Hugo Boss blessé mais toujours avec autorité
Devant, ils n'en finissent plus de dérouler. A haute vitesse. Environ 180 milles dans l'Est de l'île de Gough, Alex Thomson mène toujours les débats. Légèrement décalé dans le Sud par rapport à ses poursuivants immédiats - c'est à dire avec un angle au vent plus abattu - le Gallois mène avec autorité. Il a même remis une poignée de milles supplémentaires entre lui et ses deux dauphins Sébastien Josse (Edmond de Rothschild) et Armel Le Cléac'h (Banque Populaire VIII), lesquels ne parviennent pas pour le moment à lui reprendre la centaine de milles qui leur fait défaut pour venir titiller son leadership.


503,9 milles pour Morgan Lagravière !
Les moyennes par jour sont toujours très impressionnantes, en particulier pour les quatre bateaux de tête. Les trois premiers frôlent avec les 500 milles parcourus sur 24 heures… mais le plus rapide de tous, c'est bien le jeune bizuth Morgan Lagravière, le seul à surpasser cette barre déjà très haute : 503,9 milles ! A bord de son Safran, le marin fait bien mieux que confirmer sa très belle 4e place, acquise hier aux dépends de Vincent Riou (PRB), sur qui il possède ce matin une vingtaine de milles d'avance.


Quatre jours d'avance à Bonne Espérance ?
Pour ces quatre-là, tout va très bien. Toujours en avant du front, ils sont propulsés vers l'Est par un puissant souffle de secteur Nord de 25 à 30 noeuds, rafales à 40. Il est maintenant évident que le temps de référence au cap de Bonne Espérance va être pulvérisé. Les dernières simulations montrent que Hugo Boss devrait couper la longitude de la pointe de l'Afrique du Sud vendredi matin en plus ou moins 19 jours… soit quatre de moins que le temps de référence établi lors de la dernière édition du Vendée Globe. Ahurissant.


Une nouvelle cassure ?
C'est plus nuancé en revanche pour Vincent Riou, Paul Meilhat et Jérémie Beyou. Car comme le craignait hier le skipper de PRB, eux se sont fait rattraper par le front. Ils ont encore du vent soutenu, mais un peu moins que leurs collègues qui naviguent 190 à 330 milles devant eux. "Ils vont nous mettre un peu d'écart supplémentaire" anticipe Paul Meilhat et, de fait, on constate que ceux-là ont parcouru plutôt 460 à 480 milles ces dernières 24 heures, alors que les quatre meneurs émargent dans la tranche 480 à 500. Vers une nouvelle cassure? C'est possible.


À 09H00 
1 Alex THOMSON HUGO BOSS
2 Sébastien JOSSE EDMOND DE ROTHSCHILD à 90.14 nm
3 Armel LE CLÉAC’H BANQUE POPULAIRE VIII à 102.99 nm
4 Morgan LAGRAVIÈRE SAFRAN à 195.53 nm
5 Vincent RIOU PRB à 249.96 nm

Par la rédaction
Source : Mer et Media

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?