samedi 26 novembre 2016

Vendée Globe / Un océan Indien bien calme pour les premiers, superbe chassé-croisé Thomson - Le Cléac'h

Beau chassé-croisé en tête du Vendée Globe. Banque Populaire a pris la tête le temps du classement de 9h ce samedi mais Alex Thomson a depuis repris les commandes. Ce soir, seulement 12 milles séparent les deux leaders. Tous deux dans l'océan Indien se bagarrent dans des vents erratiques en attendant une dépression lundi qui devrait les emmener rapidement aux Kerguelen. A noter la pénalité de 2 heures pour Jérémie Beyou (Maitre Coq).


Credit : Y.Zedda/Gitana SA

Drôle d'Indien ! 
Pour Hugo Boss, Banque Populaire VIII et Edmond de Rothschild, les conditions météo sont plutôt mollassonnes ce samedi. Les deux leaders doivent composer avec des nuages et des zones de molle pendant encore 24 heures avant d'accrocher du vent. Deux options différentes se dessinent en tête de course, Alex Thomson a empanné dans la nuit pour aller chercher des vents vers le nord, alors qu’Armel Le Cléac'h reste sur la route du sud en direction des îles de Kerguelen pour aller chercher les vents du sud-est.

En ce 20ème jour de course, le vent commence petit à petit à mollir. Le week-end s’annonce mollissant pour la tête de la flotte.

Sébastien Josse, lui, est, contraint d'attendre le front qui emmène ses camarades Jérémie Beyou (Maître CoQ) et Paul Meilhat (SMA), lesquels devraient doubler la longitude du cap de Bonne Espérance cette nuit.


Se préparer au Grand Sud
Paul Meilhat, 4e, bizuth des mers australes, va bientôt rentrer dans le vif du sujet et soigne son Imoca : « Pendant les deux jours précédents, j'ai passé pas mal de temps à bricoler sur le bateau. Il y a des choses à réparer, à vérifier. D'ici quatre/cinq jours on risque de rencontrer des conditions plus typiques de l'océan Indien. » 

Kito de Pavant (Bastide Otio), 10e, a déjà passé le pas. Le Méditerranéen est fin prêt à vivre un mois dans le froid et l'humidité : « Tout le matos a été mis sur l'arrière. On sait qu'on va avoir des conditions musclées sur la semaine prochaine. Je me suis préparé à un mois difficile. »


2 heures de pénalité pour Jérémie Beyou (Maître CoQ)

Le 22 novembre dernier, le skipper de Maître CoQ chutait sur son bloc moteur entraînant la rupture du plomb de l'arbre d'hélice (bloqué pour ne pas être utilisé). Le jury du Vendée Globe inflige donc 2 heures de pénalité (comme indiqué dans les Instructions de Course). Jérémie devra repasser un point GPS indiqué par la Direction de Course après avoir navigué 2 heures aux alentours.


Armel Le Cléac'h, Banque Populaire VIII : "content d'être revenu au contact d'Alex"
"On essaye de continuer à faire marcher le bateau et de trouver la meilleure route. En ce moment, ce n'est pas très simple. Il va falloir trouver le meilleur chemin pour traverser la dépression mais je suis content d'être revenu au contact d'Alex (Thomson). La dépression est devant nous, il faut la contourner par le nord. C'est ce qu'on essaye de faire en ce moment. Il y a quelques empannages dans la journée. On profite de ces moments d'accalmie pour faire le tour du bateau et ranger. Ça faisait un peu de bien ce matin de passer de 20 nœuds à 12 nœuds."


Paul Meilhat, SMA : "une entrée symbolique"
« J'ai entre 20 et 22 nœuds vent. Ça fait du bien après les quelques jours de pétole. C'est sympa d'avoir Jérémie (Beyou) à côté. J'arrive à le tenir en vitesse. Je suis content ! Mais les conditions vont être propices pour les foils. J'essaye d'amener le bateau à la bonne vitesse. Avec les allures qu'on a en ce moment, on peut se reposer, même si ça bouge beaucoup. D'ici quatre/cinq jours, on risque de rencontrer des conditions plus typiques de l'océan Indien. Je n'ai pas forcément d'appréhension. Cette nuit je vais passer le cap de Bonne Espérance. C'est une entrée symbolique. »


À 18H00 
1 Alex THOMSON HUGO BOSS
2 Armel LE CLÉAC’H BANQUE POPULAIRE VIII à  8.27 nm
3 Sébastien JOSSE EDMOND DE ROTHSCHILD à  300.72 nm
4 Paul MEILHAT SMA à 863.46 nm
5 Jérémie BEYOU MAITRE COQ à  870.5 nm

Par la rédaction
Sources : Mer et Media - Banque Populaire

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?