vendredi 9 décembre 2016

Carnet de bord / Kito de Pavant se livre à bord du Marion Dufresne : "Il est bien difficile de positiver"

Mercredi, Kito de Pavant montait à bord du Marion Dufresne. Sauvé. Son bateau Bastide Otio, qui venait de subir une grave avarie de quille suite à un violent choc, menaçait de sombrer. Le choc passé, la déception est toujours là, elle sera longue à effacer, lui qui rêvait tant de finir enfin le Vendée Globe. Mais le marin, très à l'aise avec les mots, a repris la plume. Il nous raconte ce qui va devenir son quotidien pendant encore quelques semaines.


Commandant DUDOUIT et Kito de Pavant sur le Marin Dufresne
Credit : Anne Recoulez - TAAF

Bonjour à tous

Enfin un temps de saison ici, à Crozet où le Marion Dufresne fait une petite étape de 3 jours : pluie, vent fort, froid, visibilité quasi nulle !

Je me remets petit à petit de mes mésaventures. Du moins, j'essaye. Je dors et tente d'enrayer ma dette de sommeil. Je me suis pesé et pu constater que j'avais perdu 8 kg depuis mon départ des Sables. Mais il est bien difficile pour moi de positiver, mon état psychologique n'étant pas encore tout à fait satisfaisant. Pourtant l'équipage CMA CGM du Marion Dufresne (47 personnes) ainsi que les passagers (65 + 1 clandestin...) sont tous aux petits soins et les cuistots du bord se sont engagés à me faire reprendre mon poids initial avant que je débarque, le 30 décembre...

Hier, grâce à l'hélico du bord qui fait la navette toute la journée pour transporter passagers et matériel, j'ai eu l'honneur de débarquer sur l'île de la Possession, à Port Alfred et de marcher sur la terre ferme. Cela faisait plus d'un mois que cela ne m'était pas arrivé et j'avoue avoir été la risée des manchots pour ma conduite ressemblant fortement à celle de quelqu'un en état d'ébriété...

Les manchots royaux sont donc la principale, et vraisemblablement la seule, distraction de Crozet. Sauf depuis 2 jours où un clandestin a posé ses bottes sur le Marion Dufresne en devenant le sujet de conversation le plus apprécié de la petite communauté qui l'occupe !!!

La base est occupée toute l'année par quelques dizaines de personnes (capacité max 46 personnes) qui sont pour la plupart, des militaires, techniciens ou scientifiques. Je les rencontre et discute avec eux.

D'autres attendent d'être débarqués à Kerguelen pour équiper quelques éléphants de mer de balises Argos, au préalable récupérées des missions précédentes.

La vie sur la base doit être particulière, en autonomie totale, notamment pendant l'hiver austral. Il doit falloir des ressources morales consistantes pour ne pas péter les plombs de temps en temps.

Nous devrions quitter Crozet samedi soir en direction de l'archipel des Kerguelen que nous atteindrions mardi matin.

Je profite de ce message pour remercier les nombreuses personnes qui ont témoigné leur soutien et leur amitié.

Kito
A bord du Marion Dufresne, Crozet

NB, désolé pas de photo, j'ai un appareil mais pas de piles...


Vous conseille : Vendée Globe / Kito de Pavant sain et sauf à bord du Marion Dufresne, retour sur son sauvetage

http://www.scanvoile.com/2016/12/vendee-globe-kito-de-pavant-sain-et.html#.WErXeubhCM8


Par la rédaction
Sources : Scanvoile - C.Gutierrez