samedi 17 décembre 2016

Flash / Stéphane Le Diraison a démâté sur Compagnie du Lit / Ville de Boulogne-Billancourt

Démâtage ce samedi soir de Compagnie du Lit / Ville de Boulogne-Billancourt. Stéphane Le Diraison, son skipper, n'est pas blessé. Il tente de libérer le gréement et effectuera ensuite une vérification complète du bateau. Il occupait la 10e place du Vendée Globe.


Credit : JM Liot/DPPI/VG

Au moment de la casse, Stéphane Le Diraison évoluait dans un vent de nord-ouest de 30-35 noeuds. Il est situé à 770 milles des côtes australiennes.

Le skipper avait passé récemment le Cap Leeuwin. Il occupait ce soir la 10e place à 3950 milles du leader.


Vers l'Australie
Cette nuit, Stéphane Le Diraison a pu libérer les éléments de gréements et constater qu'une de ses dérives était abimée. Après avoir dégagé tous les morceaux de mât et de gréement, il a décidé de se mettre au moteur pour pouvoir se reposer. Il a mis le cap sur l'Australie.


Stéphane Le Diraison (Compagnie du Lit-Ville de Boulogne Billancourt) : 
« Quand je casse, quand je rate une manœuvre, j'assume. Mais là, c'est dur à digérer. Il y avait 25-26 nœuds de vent, je naviguais prudemment, avec deux ris dans la grand-voile. Et le bateau est parti dans un surf, j'ai entendu un crac, je pensais que c'était un outrigger. Je suis sorti en urgence prendre la barre, et là j'ai vu que je n'avais plus de mât. L'explication, c'est un loop (boucle d'accroche) de bastaque qui a lâché. Le mât s'est brisé en deux morceaux. »

Par la rédaction
Source : Mer et Media