mardi 13 décembre 2016

Vendée Globe / Fabrice Amédéo contraint de monter au mât de Newrest Matmut

Fabrice Amédéo connaît un Vendée Globe sans gros accrocs techniques. Depuis le départ, le skipper de Newrest Matmut, 14e, n'a rencontré aucun problème majeur. Malheureusement, hier, le marin s'est emmêlé les drisses. Résultat, une montée au mat s'impose. Il raconte.


Crédit : JM Liot / DPPI / Vendee Globe

Il n'y a pas d'autre solution
« Hier, dans un grain à 40 nœuds, mes trois drisses se sont emmêlées autour de l’étai de J2. Au lever du jour, j’ai démêlé ce que je pouvais autour du câble, mais je n’ai pas réussi à le faire autour de l’émerillon (pièce rotative située en haut). Il n’y a donc pas d’autre solution que de monter dans le mât pour arranger tout cela ».


Pas le bon endroit
« Trois possibilités se sont présentées. J’ai d’abord pensé monter tout de suite dans le mât, mais les conditions ne permettent pas de réaliser cette opération aujourd’hui. Entre la mer formée et les averses de neige, je me suis dis que ce n’était pas le bon endroit ! L’idée de se mettre à l’abri aux Kerguelen ne m’apparaît pas non plus raisonnable étant donnée l’arrivée prochaine de cette fameuse dépression. Cela m’amènerait trop Sud. 

L’objectif est donc de faire route à une allure modeste dans un premier temps, avec une voilure réduite, puis de moins en moins modeste et d’aller négocier la dépression. Je vais ainsi profiter du prochain anticyclone pour monter dans le mât et dérouler tout ça ! ».


C’est donc en début de semaine prochaine qu’une première opportunité pourrait se présenter pour Fabrice Amedeo. Si le moral reste bon à bord de Newrest-Matmut, les prochains jours ne vont pas être les plus drôles pour son skipper qui sait qu’il n’aura pas d’autre choix.

par la rédaction
Source : Rivacom