mercredi 28 décembre 2016

Vendée Globe / L'écart fond entre Le Cléac'h - Thomson, Dick demain au Horn, Meilhat bientot arrivé

Toujours dauphin d'Armel Le Cléac'h, Alex Thomson grappille des milles, lentement mais sûrement. Les deux leaders vont maintenant buter sur une vaste cellule anticyclonique qui leur barre la route. Cela devrait profiter au Britannique mais aussi à Jérémie Beyou, 3e. Jean-Pierre Dick devrait franchir le cap Horn demain soir. Yann Eliès et Jean Le Cam feront de même moins d'un jour plus tard. Paul Meilhat devrait, quant à lui, arriver à Papeete ce soir.


Credit : V.Curutchet/BPCE

Les nerfs d'Armel Le Cléac'h à rude épreuve
Heureusement qu'Armel Le Cléac'h (Banque Populaire VIII) a les nerfs solides et une grande capacité à résister à la pression. Car la situation qui se profile devant ses étraves est du genre frustrante. Une cellule anticyclonique lui barre la route au large de l'Uruguay. Elle est si étendue que le leader ne pourra pas la contourner et n'aura d'autre choix que de s'y engager et de ralentir progressivement, en espérant en ressortir le premier… Alex Thomson (Hugo Boss) devrait lui aussi se faire piéger, mais plus tard. Et en attendant, il continuera à avaler les milles à bonne allure et réduira donc l'écart.

Aujourd'hui à plus de 1000 milles des leaders, Jérémie Beyou (Maître CoQ) reste en embuscade. Il touchera un bon flux de Sud-Ouest et comblera lui aussi une partie de son retard.


Le cap Horn demain pour Jean-Pierre Dick
Jean-Pierre Dick (StMichel-Virbac) progresse en 4e position vers le cap Horn, qu'il franchira probablement demain dans la soirée. Avec moins d'une journée d'avance sur Yann Eliès (Quéguiner-Leucémie Espoir) et Jean Le Cam (Finistère Mer Vent) qui naviguent quasiment bord à bord : 0,4 mille d'écart (pointage de 18h), après 52 jours de course !


Enda O'Coineen se déroute
Suite à un certain nombre de problèmes techniques notamment avec son rail de grand-voile et son pilote automatique, l'Irlandais Enda O'Coineen (Kilcullen Voyager-Team Ireland) a décidé de mettre cap sur l'île Stewart située au Sud de la Nouvelle-Zélande, où il n'arrivera pas avant 24 heures. Il se mettra au mouillage et tentera de résoudre ses soucis techniques avant de reprendre sa course.


Stéphane Le Diraison et Paul Meilhat bientôt à bon port
Deux skippers qui ont dû abandonner le Vendée Globe vont bientôt ramener leur bateau à bon port. Après son avarie de vérin de quille, Paul Meilhat (SMA) s'est dérouté vers Papeete, en Polynésie. Il est tout proche de sa destination qu'il atteindra dans la soirée.

Il va retrouver des membres de son équipe et évaluer les différentes options possibles pour la suite des événements. Repartira-t-il ou non hors course après avoir effectué les réparations ? On en saura plus dans les jours qui viennent. « J'ai parcouru plus de 2000 milles avec un système provisoire pour la quille. Heureusement que ma destination n'était pas plus lointaine car le système commençait à montrer ses limites. Je suis un peu au bout du rouleau car le stress était élevé, pire que pendant la course ! Je suis soulagé et fier de ramener mon bateau au port. 

Mon équipe est arrivée hier. Nous allons vérifier l'état du bateau et nous verrons quelles sont les différentes options possibles pour la suite. Le but était bien de mettre le bateau en sécurité, on ne s'est pas projeté sur le reste. »


Quant à Stéphane Le Diraison (Compagnie du Lit-Boulogne Billancourt), qui navigue sous gréement de fortune depuis son démâtage il y a onze jours, il devrait arriver à Melbourne dans la nuit de jeudi à vendredi.


A 18 h
1 Armel LE CLÉAC’H BANQUE POPULAIRE VIII
2 Alex THOMSON HUGO BOSS à 269.61 nm
3 Jérémie BEYOU MAITRE COQ à 1348.58 nm
4 Jean-Pierre DICK StMICHEL-VIRBAC à 2008.52 nm
5 Yann ELIES QUÉGUINER - LEUCÉMIE ESPOIR à 2229 nm

Par la rédaction
Source : Mer et Media