mardi 17 janvier 2017

Trophée Jules Verne / 1670 milles d'avance sur Idec Sport, grosse sieste pour Francis Joyon et ses hommes

Au 33ème jour de course, IDEC SPORT, qui a attrapé le souffle des alizés dans ses voiles dans la nuit, progresse plein nord, à des vitesses de l'ordre de 25-30 nœuds en direction de l'équateur. Il devrait le franchir dans les 3-4 prochains jours. 



Credit : Idec Sport


Après une grande journée de bricolage du bateau, Francis Joyon, Bernard Stamm, Alex Pella, Gwénolé Gahinet, Clément Surtel et Sébastien Audigane ne boudent pas leur plaisir de rencontrer des conditions plus clémentes, dans un régime d'alizés modérés suffisamment établis pour faire route directe.


Scénario idéal ?
Sébastien Audigane, habitué des tours du monde, confie : « mine de rien, on a quand même navigué à des vitesses de dingos ; et forcément cela génère un peu de stress, même si on ne s'en rend pas compte. Le froid aussi, cela n'aide pas non plus à bien se reposer. À présent dans le petit temps, c'est grosse sieste pour tout le monde et cela fait un bien fou. »

« Cela fait un petit moment qu'on voit qu'il y a une possibilité pour nous. On devrait arriver avec un bon sud-ouest de 30 nœuds, bien crachineux. Cela va s'affiner au fil des jours. Mais effectivement, c'est un peu le scénario idéal », conclut Sébastien Audigane.


A 17h15 
Avance : 1670 milles
Vitesse moyenne sur 24 h : 22,9
Distance parcourue sur 24 h : 550

Par la rédaction
Source : Mer et Media