mardi 3 janvier 2017

Trophée Jules Verne / Francis Joyon : "Nous sommes en avance sur nos plus folles espérances"

"Nous devrions glisser jusqu'à 54 degrés de latitude sud pour passer sous la Nouvelle Zélande. Marcel van Triest, notre conseiller météo à terre, est vigilant sur la position des glaces." En son 19ème jour de course, Idec Sport passera la nuit prochaine sous la Tasmanie, effaçant des tablettes le chrono de 20 jours, 4 heures et 37 minutes réalisé l'an passé par Spindrift 2 de Yann Guichard. Bien que ralentis cette nuit lors d'une navigation musclée face à une houle forte et désordonnée, Francis Joyon et ses hommes continuent d'accentuer leur avance sur le record, portée ce soir à plus de 900 milles.



Credit : Idec Sport


« Nous sommes en avance sur nos plus folles espérances » explique Francis Joyon. « Nous avons tiré le meilleur parti des conditions proposées. Le bateau, son excellent passage à la mer et son bon plan de voilure, associé à un équipage qui ne lâche rien, ont fait le reste. La route est encore longue et nous arrivons à un point de ce Trophée Jules Verne où hommes et matériel commencent à souffrir. »

« Passé le petit épisode un peu pénible de la nuit dernière, nous retrouvons un angle de descente au vent favorable, qui nous permet de gagner imperceptiblement vers le sud » poursuit le skipper. « Nous devrions glisser jusqu'à 54 degrés de latitude sud pour passer sous la Nouvelle Zélande. Marcel van Triest, notre conseiller météo à terre, est vigilant sur la position des glaces et il nous a rassurés sur ce point. »


A 17h30
Avance : 918 milles
Vitesse moyenne sur 24 h : 32
Distance parcourue sur 24 h : 767

Par la rédaction
Source : Mer et Media