lundi 16 janvier 2017

Trophée Jules Verne / Saut de puce dans l'Atlantique sud, Francis Joyon : "rien de bien méchant"

Après plus de 2100 milles, Francis Joyon et sa bande comptent ce soir 1777 milles d'avance au large de l'Uruguay. Sereins, reposés, motivés comme jamais, les hommes d' IDEC SPORT guettent avec impatience les signes avant coureurs de l'alizé « en milieu de nuit prochaine ». ITW.




Le maxi trimaran effectue depuis 24 heures une remontée de l'Atlantique Sud scandée par de brutales accélérations et par des arrêts buffets que l'équipe met immédiatement à profit pour procéder à mille et une interventions. Malgré cette progression façon « sauts de puce », selon l'expression de Francis Joyon, IDEC SPORT a devancé la jonction attendue entre deux systèmes météos appelés, au large du Brésil, à se constituer en alizés du sud-est.

« Un peu de strate sur la coque endommagée par l'évasion inopinée, voici quelques jours de l'enrouleur de gennaker » résume Francis Joyon. « Rien de bien méchant, mais il était important de réparer avant d'attaquer de nouveau de longues cavalcades". 

"Entre une route au plus près des côtes argentines, aux allures de près, et un grand virage dans l'est qui nous aurait considérablement rallongé, nous avons opté par une trajectoire médiane » précise Marcel van Triest, « un peu chaotique mais qui nous donne entière satisfaction. »


Temps du record à 17h45 : 
Avance : 1777 milles
Moyenne sur 24h : 13,5 noeuds
Distance parcourue sur 24h : 324,3 milles


par la rédaction
Source : Mer&Media