dimanche 8 janvier 2017

Vendée Globe / Le Cap Horn se fait désirer pour Fabrice Amédéo : "Nerveusement, c’est dur"

Fabrice Amédéo n’a qu’une idée en tête: saluer le cap Horn ! Un premier passage prévu pour dimanche 15 janvier. Le marin solitaire avoue ces derniers jours que le temps commence à lui sembler long dans le Pacifique. Ces mers du Sud s’éternisent un peu pour le bizuth. 


Credit : Fabrice Amedeo


« Deux mois de mer, c’est à la fois immense et c’est passé très vite. L’approche du temps en mer est complètement différente de celle que nous avons à terre. J’ai à la fois le sentiment d’être parti hier, mais aussi celui d’avoir quitté ma famille et la terre depuis une éternité. Malgré ces contradictions et le manque de mes enfants notamment, je suis très content d’être là, même si nerveusement c’est dur. Mais la perspective du Horn atténue un peu le côté négatif des choses ».


Le cap Horn est depuis plusieurs jours au centre des conversations pour Fabrice Amedeo. S’il poursuit sa progression à ce rythme, il passera le Cap dimanche 15 janvier. Mais d’ici là, il lui faut encore en terminer avec l’océan Pacifique. Vendredi, le skipper commentait : « Je vais devoir composer avec quelques heures encore un peu laborieuses. Mais je me console en me disant qu’hier, j’avais certes 3 nœuds de vent, mais j’avais aussi un grand soleil et j’étais en tee-shirt. Toute la nuit je vois les lueurs du soleil à l’horizon. C’est assez incroyable ! »

par la rédaction
Source : Rivacom

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?