mercredi 26 avril 2017

Solo Maitre CoQ / Demain, départ de la grande course entre Ré, Yeu et Belle-Île

C'était jour de pause pour les 40 participants de la Solo Maître CoQ. Pour tous, l'heure était à la récupération et la préparation météo en vue de la grande course, dernière manche de coefficient 3. Demain, la flotte s'élancera pour un parcours d'environ 350 milles nautiques entre les îles de Ré, d'Yeu et de Belle-Île. Une boucle nautique qui s'annonce d'ores et déjà compliquée et incertaine d'un point de vue météorologique. 





Si la journée de jeudi semble assez stable avec un vent de secteur Nord d'une dizaine de noeuds au départ, évoluant dans le Nord-Ouest en cours d'après-midi et atteignant une petite vingtaine de noeuds en soirée, la suite du programme est encore très floue. Un dernier point météo sera fait jeudi 26 avril lors du briefing des skippers avant que ces derniers appareillent pour le départ de la course n°4.


Erwan Tabarly, skipper d'Armor Lux, 15e au général :
"Dans l'ensemble, nous allons naviguer pour la grande course dans un vent médium de 5 à 20 noeuds avec des zones de vent mollissant à certains moments. Ce sera du spi pour partir jusqu'à l'île de Ré puis des bords de près vers Belle-Île et les Birvideaux dans un vent d'une quinzaine de noeuds. Jusqu'aux Birvideaux, c'est la tendance qui devrait se confirmer et qui semble assez stable à quelque chose près. 

Quant au retour, c'est déjà beaucoup plus incertain. Ensuite pour la fin de parcours, on ne sait pas encore si ça se jouera au près ou sous spi, dans du vent ou dans de la pétole. Il y en aura pour tous les goûts, avec beaucoup de choix à faire, des bords à tirer avec des options... Ca peut ressembler à ce qu'on a déjà vu sur la Solo Concarneau. Ca sera intéressant et cela m'irait très bien ! (Erwan Tabarly avait terminé 2e à la Solo Concarneau)."


Arnaud Godart-Philippe, skipper de Faun Environnement, 28e :
"La première journée, je suis vraiment passé à côté. Hier, ça s'est mieux goupillé et je pense que j'ai navigué à mon niveau. J'étais assez content car j'ai réussi à oublier la première journée et à me re-concentrer sur l'épreuve. 

Le plan d'eau des Sables d'Olonne est vraiment difficile, j'ai du mal à le comprendre surtout avec un vent d'Est assez perturbé, qui oscille beaucoup et pas forcément du côté que j'avais envisagé. Et 40 bateaux, cela fait du monde à prendre en considération tactique. Maintenant j'attends le départ de la grande course qui s'annonce tout aussi compliquée."


Sophie Faguet, skipper de Porsche by Normandy Elite Team, 33e :
"Ce début de Solo Maître CoQ est plutot insatisfaisant et frustrant. J'ai pris de bons départs, fais de bons débuts de courses sur deux des trois manches. Malheureusement, après ça s'est un peu gâté. J'ai quelques problèmes avec mon pilote qui m'agace un petit peu. Je pense avoir trouvé des solutions, du coup, tout est entrain de se remettre en ordre pour la grande course. Et là, j'ai vraiment hâte d'y être.  Ca sera techniquement un peu plus facile et le manque d'entraînement devrait moins se faire ressentir sur cette course là."


Classement général provisoire après 3 courses
1. Pierre Quiroga - Navigateur - Skipper Espoir CEM - FRA 47 (13 pts)
2. Anthony Marchand navigateur - Ovimpex Secours Populaire - FRA 6 (16 pts)
3. Jérémie Beyou - Charal - FRA 98 (16 pts)
4. Sébastien Simon - Bretagne CMB Performance - FRA 5 (19 pts)
5. Adrien Hardy – Agir Recouvrement - FRA 32 (20 pts)
6. Alexis Loison - Custo Pol - FRA 9 (23 pts)
7. Yann Eliès - Groupe Quéguiner - Leucémie Espoir - FRA 26 (23 pts)
8. Nicolas Lunven - Generali - FRA 3 (24 pts)
9. Damien Cloarec - Saferail - FRA 95 (25 pts)
10. Thierry Chabagny - Gedimat - FRA 92 (28 pts)
11. Xavier Macaire - Groupe SNEF - FRA 8 (36 pts)
12. Simon Troel - NF Habitat - FRA 69 (42 pts)
13. Benjamin Dutreux - Sateco - FRA 192 (47 pts)
14. Gildas Mahé - Du Talent mais pas d'Argent - FRA 45 (49 pts)
15. Erwan Tabarly - Armor Lux - FRA 10 (52 pts)

Par la rédaction
Source : L.Lunven