jeudi 15 juin 2017

Volvo Ocean Race / C'est signé, la Volvo Ocean Race se courra tous les deux ans

Après la prochaine édition 2017-18, la Volvo Ocean Race passera d’un cycle de trois ans à deux ans. La course, qui se courra donc tous les deux ans, n’aura plus nécessairement à faire escale à chaque fois dans tous les pays commercialement importants et passera à une activité chaque année. 


Crédit : E Allaire



Ces 20 dernières années, la Volvo Ocean Race a largement étendu son parcours d’origine. La course fait désormais escale dans plusieurs pays clés, et en 2017-18, le parcours comptera un total de 12 Villes d’Accueil.

La course s’engage à s’arrêter en Amérique du Nord, en Amérique du Sud, en Australasie, en Chine et dans au moins cinq pays d’Europe une fois sur deux éditions, donc tous les quatre ans (et parfois à chaque édition), ce qui facilitera l’engagement des sponsors des équipes sur deux cycles consécutifs avant même de connaître le parcours définitif.


La prochaine édition partira le 22 octobre 2017 d’Alicante en Espagne et se terminera fin juin à La Haye aux Pays Bas. Les trois éditions suivantes seront organisées en 2019-20, 2021-22, et 2023-24 et l’appel d’offres pour les Villes d’Accueil est lancé dès aujourd’hui.


La course a engagé un partenaire sur le long terme, The Sports Consultancy, pour travailler sur les partenariats avec les Villes d’Accueil et développer de nouvelles opportunités.


La course continuera de prendre le départ d’Alicante en Espagne, où elle est actuellement basée, pendant encore deux éditions après 2017-18.


Les mots de Mark Turner, le Président de la course.
Avec un cycle plus court nous pouvons réduire la durée de chaque édition de quelques mois, par rapport à 8 ou 9 mois aujourd’hui, mais tout en visitant plus de pays en deux éditions, sur quatre ans.

En même temps, nous renforcerons l’ADN et le patrimoine de l’événement, qui restera un tour du monde, et aura toujours le Grand Sud et l’Antarctique au coeur de son parcours


La course fera toujours le tour du monde et le Grand Sud sera toujours au coeur de cette épreuve difficile que nous organisons pour les meilleurs marins du monde. Nous pourrions même inclure une étape sans escale autour de l’Antarctique dans la plupart des futures éditions

Nous pensons enfin réussir à augmenter à la fois l’intérêt sportif ET l’intérêt commercial. Il n’y aura plus de compromis à trouver entre les deux.

Les équipes et leurs sponsors pourront s’engager pour deux éditions, sur trois ou quatre ans. C’est une des conséquence positive de ce changement de cycle. Cela n’arrivait pas souvent par le passé car s’engager pour deux éditions en six ans était trop compliqué et trop long pour la plupart des entreprises. 

Cette continuité profitera à tout le monde. Il y aura plus de possibilités d’opérations pour les sponsors, et on continuera à entendre parler de la course entre les éditions car les équipes ne s’arrêteront pas. Elles s’organiseront de manière plus efficace sur du long terme, à la fois sportivement et commercialement.

Perdre ce long délai de plus de deux ans entre chaque édition permettra de résoudre de nombreux problèmes, notamment pour les équipes qui aujourd’hui, depuis le passage à la monotypie, se retrouvent à chercher un partenariat quand il y n’a pas d’événement. A l’avenir, cela pourra se faire pendant la course, pour l’édition suivante. Or le meilleur moment pour vendre quelque chose est toujours pendant l’événement.

Il y aura néanmoins toujours des temps de respiration entre chaque Volvo Ocean Race. Entre l’arrivée et le départ de l’édition suivante, il y aura environ 16 mois de délai, donc nous n’allons pas sur-exposer l’événement”.


Vous conseille : Volvo Ocean Race / Deux supports, formats d’escales, édition tous les deux ans à l'étude, la VOR se renouvelle

http://www.scanvoile.com/2017/05/volvo-ocean-race-deux-supports-formats.html#more

par la rédaction
Source : Volvo Ocean Race