mercredi 28 juin 2017

Diam 24 / Thierry Douillard et Oman Sail reviennent sur le Tour Voile avec ambition

Cinquièmes l’an dernier sur le Tour Voile, Thierry Douillard et les hommes du Team Oman Sail feront tout pour aller encore plus haut. Cette année, le team s’est fait remarquer en avant-saison avec trois podiums, dont une victoire sur le Grand Prix de l’Atlantique. "Le Tour Voile, on y va avec des ambitions assez élevées. On va dans un premier temps viser le podium et on verra comment ça se déroule ensuite."


Credit : Oman Sail

Un équipage international
À 44 ans, Thierry Douillard doit tirer le meilleur de cet équipage international où se côtoient Français, Anglais et bien sûr Omanais. A bord du Diam 24, le français n’est pourtant pas très utile puisque tous les échanges se font en anglais. Ça n’est bien sûr pas Stevie Morrison qui s’en plaindra. Double champion du monde de dériveur et sélectionné aux Jeux Olympiques par deux fois, le britannique apporte cette année encore sa finesse de barre et ce fameux flegme qui semble tenir la pression à distance.


"La pression monte doucement"
« Nous voilà à une semaine du début du Tour de France à la Voile, raconte Thierry Douillard. On est à Quiberon pour une dernière session d’entraînement. On est là pour faire les derniers petits réglages. La pression monte doucement mais c’est un bon moyen de faire nos gammes avant le Tour. Cette année, on s’est bien préparé. On a eu des préparations à Muscat (Oman) pendant l’hiver et après, on est revenus faire toutes les épreuves d’avant saison ici, avec pas mal de réussite. On en a gagné une et on a fait deux podiums. On peut dire qu’on y va avec des ambitions assez élevées. On va dans un premier temps viser le podium et on verra comment ça se déroule ensuite. »


Arrivée de Mathieu Richard 
Dernier arrivé sur le Diam omanais, Mathieu Richard rejoint cette année l’équipage. Aussi discret qu’efficace, il a déjà gagné quatre fois le Tour de France à la Voile et pourrait bien ajouter cette année une cinquième couronne à ce palmarès déjà bien rempli. Pour un début de réponse, rendez-vous le 7 juillet à Dunkerque.


L’équipage :
Thierry Douillard :
Déjà présent l’année dernière, Thierry est co-skipper de cet équipage international. Vainqueur du Tour il y a deux ans sous les couleurs de Spindrift, Thierry est un spécialiste du multicoque. Il a été cet hiver l’un des routeurs de Thomas Coville sur son tour du monde en solitaire. A bord, il est chargé de la tactique.

Ali Al Balushi :
Présent sur le projet depuis 2010, Ali est un personnage central du bateau omanais. Aujourd’hui âgé de 25 ans, ce costaud (80 kg) s’occupe de régler la voile d’avant, en particulier dans le vent fort.

Abdulhaman Al Mashari :
Abdu participe cette année à son deuxième Tour de France à la Voile après avoir navigué notamment sur le MOD70 Musandam-Oman Sail. Il compense ce petit retard par une très bonne maîtrise de la dimension technique.

Stevie Morrison :
Le marin britannique a participé aux deux dernières éditions des Jeux Olympiques en 49er et cumule deux titres de champion du monde sur ce support aussi spectaculaire qu’exigeant. Il connait bien le projet Oman Sail puisqu’il a été skipper à bord de l’Extreme 40 omanais. Il est le barreur attitré du Diam 24 ainsi que co-skipper.

Mathieu Richard :
Tacticien et stratège hors pair, Mathieu est une des figures du Tour de France à la Voile qu’il a déjà remporté à quatre reprises. Il est un des meilleurs spécialistes mondiaux de la régate au contact et a été longtemps numéro 1 mondial de match racing. Mathieu s’occupe de la tactique en alternance avec Thierry.

Par la rédaction
Source : M.Honoré