jeudi 29 juin 2017

La Solitaire / Première femme et Top 10 pour Justine Mettraux, auteur d'une belle 7ème place au général

10ème, 13ème, 17ème et 9ème. Les chiffres parlent d’eux-mêmes pour la concurrente suisse sur la dernière Solitaire. Justine Mettraux, régatière complète formée au CER de Genève (Centre d’entraînement à la régate), passée par la Mini et la Volvo Ocean Race, était bizuth en 2016. Souvent très dure sur le jugement de sa performance, elle avait emmagasiné plus de frustration que de plaisir sur cette première participation. Cette année, elle termine à une très belle 7e place au général.


Crédit : A Courcoux

Dans le bon paquet
Ce n’est pas le cas cette année, où elle a toujours joué dans le paquet de tête. Elle n’a craqué ni dans le gros temps de la première étape, ni dans la pétole de la dernière.

Justine Mettraux prend peu de risques mais fait aussi très peu d’erreurs. Et comme elle sait faire avancer très vite un bateau… La navigatrice, qui garantit avoir prix du plaisir cette année, a clairement franchi un cap. La solidité de ses navigations va lui permettre à l’avenir d’oser plus pour viser des podiums d’étapes et titiller les champions de la discipline.


Les mots à l'arrivée de Justine Mettraux (Teamwork), 9ème de la dernière étape
"L’année dernière j’avais de bonnes bases mais je n’avais pas réussi à concrétiser, j’étais arrivé fatiguée. J’ai vraiment fait attention cette année à bien me reposer avant La Solitaire. Le moral, ça joue beaucoup. Je suis contente d’arriver à Dieppe. Il était temps qu’elle se termine et j’avais un peu en tête le général. Je savais que je pouvais gagner une place en mettant Damien Cloarec derrière et qu’il ne fallait pas que Xavier (Macaire) finisse trop loin devant… Je suis contente."


Par la rédaction
Source : Rivacom