mercredi 28 juin 2017

The Bridge / Macif en tête devant Idec, François Gabart : "Nous n’allons pas passer loin de la zone des glaces"

Au troisième jour de mer, MACIF occupe la tête de la flotte de The Bridge, suivi par IDEC Sport à une vingtaine de milles. La route est cependant encore longue pour François Gabart et son équipage qui s’attendent à une traversée au près truffée de petites transitions piégeuses. 


Crédit : Y Riou



Vous êtes en tête de The Bridge avec IDEC Sport sur vos talons, comment gérez-vous ce mano a mano ?
FG : « Nous faisons notre route, mais c’est vrai que nous les regardons de près. Nous avons encore beaucoup de transitions à gérer d’ici New York. Une première en fin de matinée et une autre plus compliquée demain matin. Dans ces zones, les modèles sont assez aléatoires, c’était d’ailleurs le cas hier matin où l’on a voulu contourner une bulle sans vent. IDEC Sport lui, est passé tout seul ! 

C’est difficile d’avoir des prévisions fiables ; mais, comme nous sommes en tête, nous allons essayer de ne pas avoir trop d’écart en latéral avec IDEC Sport et de nous retrouver dans les mêmes endroits, voire idéalement de visu comme on a pu le faire le premier jour dans la dorsale, histoire de ne pas perdre bêtement par rapport à eux dans ces fameuses transitions. »


Quelles sont les prévisions pour la suite ? Du près ?
FG : « Oui, nous avons cette petite zone de transition molle, avec laquelle il va falloir jouer aujourd’hui. On va ensuite continuer à tricoter avec des petites transitions qui vont s’enchaîner, la plus grosse étant demain matin. Nous sommes partis pour du près jusqu’à New York, entre transitions et coups de vent. Le seul petit moment de portant, et donc de gennaker (plus grande voile d’avant) que nous avons eu, c’était entre les Scilly et l’Irlande. Ça ressemble à une transat face au vent et fraîche : ce n’est pas forcément ce que l’on aime le plus, mais le bateau se comporte très bien à ces allures. »


Yann Riou disait hier avoir ressorti la cagoule, les bottes et le ciré... Quelles sont les conditions actuellement ?
FG : « Nous avions installé des ventilos dans le cockpit au départ au vu de la canicule qui s’abattait sur la France. Ils n’ont pas beaucoup servi ! J’ai enfilé mes bottes pour la première fois ce matin. Nous sommes désormais tous en bottes, ciré et bonnet ! Il ne fait pas très chaud et ça ne va pas s’améliorer puisque nous n’allons pas passer loin de la zone des glaces, à moins de 50-100 milles de gros icebergs. Ce n’est qu’en arrivant vers New York que nous ressortirons les tee-shirts ! »


Classement à 17h00
1 François Gabart - Macif
2 Francis Joyon - Idec Sport à 25 nm
3 Thomas Coville - Sodebo Ultim à 68 nm
4 Yves Le Blévec - Actual à 193 nm

Par la rédaction
Source : Windreport