jeudi 6 juillet 2017

ITW / The Bridge 2017 est terminé, Yves Le Blevec et l'Ultim' Actual quatrièmes cette nuit à New York

22h28 à Manhattan (heure locale), Yves Le Blevec, Stan Thuret, Jean-Baptiste Le Vaillant, Davy Beaudart et Sam Davies ont franchi la ligne d’arrivée de The Bridge après 10j 09h 28min 56s de course. Quatrième, l'Ultim' Actual ferme la marche de cette Transat du Centenaire. A peine le temps de se reposer à New York, le trimaran devrait reprendre la mer dans la foulée pour un retour à la Trinité sur Mer. Yves le Blevec, skipper Actual, raconte. 


Crédit : Th Martinez


Le Team Actual a bouclé sa première transat en équipage la nuit dernière, en glissant à 10 nœuds sur une mer plate et par une nuit chaude, dans les eaux New Yorkaises. Le différentiel de vitesse entre les Ultims engagés sur cette transat du centenaire n’a pas permis à Yves Le Blevec et son équipage de batailler au coude à coude avec les autres teams, mais ces 10 jours de course ont été aussi intenses qu’efficaces.


Heureux d'en finir ? 
« Ça fait du bien de faire un peu de portant pour finir ! Nous avons pu sortir des voiles que l’on n’avait pas encore essayées ! Et puis l’arrivée à New York reste magique, même s’il a fallu enchaîner les empannages. Et ça fait du bien de se réchauffer : c’est un peu comme si on avait navigué au pôle Nord pendant une semaine ! »


Un mot sur l'équipage ? 
« L’équipage était parfait. Une belle mixité ! On essaie des trucs, on regarde si ça fonctionne, on progresse comme ça. Il n’y a rien de péremptoire : on cherche, on avance.

Dans la perspective du Tour du monde à l’envers, cela me permet de savoir sur quels points je vais insister en terme de fiabilité. La fiabilité est la clé de la réussite. Il y a des dossiers sur lesquels on va devoir beaucoup travailler en terme de robustesse et donc de performance d’ici l’automne prochain. »


Vous avez gagné en performance ? 
« Le deuxième enseignement de cette transat est également très positif : c’est le gain en performance apporté par le nouveau gréement. Au près, puisque c’est ce que nous avons essentiellement expérimenté sur cette transat aller, nous sommes toujours à plus de 100% des polaires. »


Bientôt sur la route du retour ? 
« Le convoyage retour va se faire dans la foulée avec une partie du team technique de façon à permettre à chacun de mesurer in situ les points importants qui peuvent parfois paraître assez abstraits lorsque tu n’es pas à bord. Ils vont eux aussi apporter leur vision des choses. »

par la rédaction
Source : Kaori