dimanche 2 juillet 2017

The Bridge / Safran endommagé sur Sodebo, Jean Luc Nelias : "Le bas du safran a disparu"

Après une semaine de course, la ligne d'arrivée de The Bridge à New York n'est plus qu'à 530 milles des étraves de Sodebo Ultim'. Si Macif, toujours leader, a filé par devant, Idec Sport, deuxième maintient son écart. Coté Sodebo, un choc avec un thon a endommagé le safran. "Ce n'est pas la situation la plus fun mais il n'y a pas le choix. Cela n'est pas facile car Macif a des meilleures conditions que Idec qui a des meilleures conditions que Sodebo... qui a des meilleures conditions qu’Actual." commentait Jean Luc Nélias. 


Crédit : JM Liot - Sodebo


Dans cette zone sous la Nouvelle-Ecosse, beaucoup de poissons et de mammifères marins, sillonnent les eaux. Deux d'entre-eux, « probablement des thons », ont percutés successivement les safrans de Sodebo Ultim', endommageant notamment l’appendice tribord dont une partie a disparu.


Jean-Luc Nélias revient sur l'avarie de safran :
« C’est sans doute un thon qui a tapé dans le safran tribord alors que nous avancions à 25 noeuds. Il y a eu un bruit métallique. On a ralenti pour regarder et on a essayé de bricoler quelques temps sans succès. Quand nous avons viré de bord, on s’est rendu compte que le bas du safran avait disparu.

Dans la soirée on a tapé de la même façon avec l'autre safran. On a eu la barre bloquée pendant quelques minutes avant de réussir à rétablir le système et à relancer la machine. Pour le moment, on a perdu un peu de temps à bricoler et on est un peu ralenti en bâbord amure. Nous avons perdu pas mal de terrain hier avec nos ennuis et le vent plus favorable pour notre prédécesseur. »


Thomas Coville livre son analyse du bord : 
« Dans le petit temps et le medium au près, Macif est au top. Idec Sport et Sodebo ont des plateformes qui ont des bouts chacun d'époques similaires. Idec, par rapport à Sodebo, est un peu plus long de 50cm et 1.3 m plus large. Les bras et les flotteurs sont 5 ans plus jeunes que les nôtres et plus légers. Nous avons des gréements qui ont quasiment la même taille.

Les bateaux sont assez proches en vitesse, à part peut-être dans les transitions de petit temps où IDEC est très performant. Ils connaissent super bien leur bateau et la course se joue à très peu... comme percuter un poisson hier après-midi. »

Dénouement prévu mardi dans la matinée selon Jean-Luc Nélias.

A 17 heures :
1 François Gabart - Macif à 351 nm de l'arrivée
2 Francis Joyon - Idec Sport à 93 nm du leader
3 Thomas Coville - Sodebo Ultim à 166 nm
4 Yves Le Blévec - Actual à  605 nm

Par la rédaction
Source :  Wellcom Link