jeudi 21 septembre 2017

Ultim / Thomas Coville et Jean Luc Nélias, un duo gagnant sur la Transat Jacques Vabre (ITW)

Hier, les marins de la Transat Jacques Vabre 2017 avaient rendez-vous à Paris pour la conférence de presse d'avant départ. Le 5 novembre prochain, au Havre, ils seront 39 duos sur la ligne. Direction le Brésil. En catégorie Ultime, Thomas Coville, l'homme qui a battu cette année les records en solitaire en enchaînant Tour du Monde et Atlantique, fait figure de favori. Une nouvelle fois, le skipper de Sodebo Ultim' a choisi d’embarquer avec son routeur Jean-Luc Nélias. Il explique.


Crédit : JM Liot



Une performance à long terme
"Avec Jean-Luc (Nélias), nous faisons plus que collaborer. Nous avons construit ensemble un duo qui marche à terre et sur l’eau. Et ce duo marche sur l’eau parce qu’il marche à terre. Notre duo est soudé dans la continuité, dans la construction. On ne parle pas d’un one shot mais de performances à long terme.


Un débat sans fin
Pour Jean-Luc, l’analyse de performances est un débat sans fin. Quand je suis en mer et qu’il est à terre, il analyse les fichiers, il me les envoie et il me demande si je peux aller plus vite sur telle manœuvre. Avec lui, je suis plus factuel. Je m’autorise à envisager que c’est faisable et que je peux gagner.


Pas d'état d'âme
Jean-Luc n’a d’état d’âme avec personne et cela simplifie tellement les rapports. Il est très ouvert et équilibré. Il a une vie sociale très riche et une vision complète du groupe avec ses exigences et ses contraintes. Il n’est pas emprunté. Il est dans la confrontation, ce qui ne veut pas dire le rapport de forces. Il a besoin de l’échange. L’exigence du haut niveau tend forcement à ce rapport clair."

par la rédaction
Source : A Bourgeois