mardi 3 octobre 2017

Mini Transat / Erwan Le Mené mène la flotte, les favoris Série au rendez-vous

Après deux jours de course, les solitaires de la Mini-Transat musardent toujours dans le golfe de Gascogne. La flotte croise actuellement à la longitude de Gijón. Le régime d’ouest humide des premières heures de course a laissé la place à un ciel autrement plus bleu. Mais Eole est parti en vacances. Pas de stratégie à long terme dans ces conditions : l’essentiel est de conserver un peu de vitesse. 



Credit : P.Bouras


Proto : pas facile pour les derniers nés
Les bateaux de nouvelle génération peinent à faire la différence quand ils ne sont pas lourdement handicapés. Si Ian Lipinski (Griffon.fr) et Jörg Riechers (Lilienthal) parviennent à contenir des unités plus polyvalentes comme celles d’Erwan Le Mené (Rousseau Clôtures) ou bien encore Aurélien Poisson (TeamWork), d’autres sont à la peine tel Simon Koster (Eight Cube Sersa) ou Quentin Vlamynck (Arkema 3).

C’est peut-être ce qui a incité Simon Koster à infléchir sa route vers le sud, les prévisions météo annonçant un léger renforcement du vent le long des côtes des Asturies et du nord de la Galice.


Série : les favoris imposent le rythme
En série, les favoris restent aux avant-postes. Rémi Aubrun (Alternative Sailing – Constructions du Belon) a pris le meilleur, pour presqu’un mille, sur Erwan le Draoulec (Emile Henry). Suivent Clarisse Crémer (TBS), Valentin Gauthier (Shaman – Banque du Léman) et Ambrogio Beccaria (Alla Grande Ambecco) à l’avant-garde des « nez pointus ».

A l’exception de Matteo Rusticali, à quai à Royan après s’être fait remorquer par un chalutier puis la vedette SNSM, tout le monde est encore en course.


Le cap Finisterre demain
La tête de flotte devrait donc arriver en fin de nuit aux abords de la pointe de la Galice. Au menu des solitaires, une forte accélération des vents de nord-est qui devraient propulser les Minis à grande vitesse vers le sud.


Classement à 17h 
Séries
- 1 Rémi Aubrun – Alternative Sailing – Constructions du Belon - à 1106 milles de l’arrivée
- 2 Erwan Le Draoulec – Emile Henry - à 0,9 milles
- 3 Clarisse Crémer – TBS –à 2,7 milles
- 4 Valentin Gauthier – Shaman – Banque du Léman – à 4,1 milles
- 5 Ambrogio Beccaria – Alla Grande Ambecco - à 4,5 milles

Prototypes
- 1 Erwan le Mené – Rousseau Clôtures – à 1091,4 milles de l’arrivée
- 2 Ian Lipinski – Griffon.fr – à 0,6 milles
- 3 Jörg Riechers – Lilienthal –à 5,1 milles
- 4 Aurélien Poisson – TeamWork – à 7,4 milles
- 5 Charlotte Méry – Optigestion – Femmes de Bretagne - à 8,5 milles

Retrouvez les classements ici

Par la rédaction
Source : Effets Mer