mercredi 29 novembre 2017

Le chantier Archambault by BG Race de Escoffier - Burton change de mains, Jean-Charles Thomas en place

Le chantier naval Archambault by BG Race passe aux mains de Jean-Charles Thomas. Cet expert en pilotage industriel et passionné de voile s'est vu remettre les clés du chantier début novembre. Dirigeants depuis 2015, Servane Escoffier et Louis Burton ont décidé de transmettre l’intégralité du fonds de commerce. Le couple malouin va désormais concentrer tous ses efforts dans leur écurie de course au large BE Racing.


Crédit : Archambault

« C’est un projet très exaltant. Nous avons travaillé pendant de nombreux mois à cette opération, je suis ravi qu’elle voie le jour. Le projet implique la reprise de la totalité du fonds de commerce, ce qui inclut le maintien du personnel en place, les marques exploitées, ainsi que les actifs corporels et incorporels » explique Jean-Charles Thomas.


Maintien du personnel, ancrage local et vision à long terme
« Ma réflexion repose d’abord sur l’observation des trois marchés principaux sur lesquels est
positionnée la société : la régate (Monotype et IRC), la croisière rapide et la course au large.
Le tout dernier Tizh40 (n°152) sorti du chantier en juillet dernier était d’ailleurs engagé dans la
Transat Jacques Vabre en Classe 40 ».

« Notre stratégie s’articule autour de trois axes principaux. Le développement commercial, à travers notamment le redéploiement du réseau au niveau international. Le redéploiement industriel, avec notamment une politique d’externalisation maîtrisée en adéquation avec la demande à court terme. Et enfin le développement de nouveaux bateaux, pour remplacer certains modèles vieillissants et
s’adapter à l’évolution du marché, » conclut le nouveau dirigeant.


BE Racing, l’écurie de course au large de Servane Escoffier et Louis Burton
Avec une participation minoritaire dans la nouvelle entité et un rôle de conseiller technique, Louis Burton et Servane Escoffier peuvent désormais se concentrer sur leur écurie de course au large, rebaptisée BE Racing (ex BG Race).  « Notre objectif est de développer au mieux les projets sportifs de BE Racing, à commencer par celui soutenu par Bureau Vallée depuis 7 ans » explique Louis Burton.

En plus du foiler Bureau Vallée II, l’écurie héberge le Projet Espoir, qui permet depuis 4 ans à de jeunes talents de s’engager sur les plus grandes courses au large (Transat jacques Vabre, Route du Rhum, Québec-Saint Malo) à bord d'un Class40.

Source : Archambault