jeudi 16 novembre 2017

Record / En moins de 12 jours à Bonne Espérance, François Gabart affole les compteurs !

Il affole les compteurs ! Après le record des 24h établi dans la journée de mardi avec 851 milles parcourus*, François Gabart a franchi ce jeudi matin à 8h25 (HF) la longitude du Cap des Aiguilles, qui marque l’entrée dans l’océan Indien, après 11 jours 22 heures et 20 minutes de mer. Un temps CANON ! Le skipper améliore de 2 jours 6 heures et 24 minutes le temps de passage en 2016 de Thomas Coville, détenteur du record du tour du monde en solitaire. François Gabart ne s'arrête pas là puisqu'il établit le chrono absolu, solitaire et équipage confondus ! L'ancien record était détenu par Loïck PEYRON en équipage lors du Trophée Jules Verne 2011/2012 (11 j 21 h 48 min) soit 01 h 38 min de mieux !


Crédit : Y Riou

Un Atlantique Sud à très haute vitesse
Epoustouflant ! A l’équateur après 5 jours 20 heures et 45 minutes, et un léger retard de 3h34 sur le chrono, MACIF s’est offert une diagonale équateur-Cap des Aiguilles à très haute vitesse . Entré dans l’océan Indien ce jeudi matin à 8h25 (il avait auparavant franchi le Cap de Bonne-Espérance à 6h15) après 11 jours 22 heures et 20 minutes, François Gabart améliore de 2 jours 6 heures et 24 minutes le temps de passage de Sodebo en 2016.

Record absolu ! 
En tout, François Gabart aura mis 6 jours 1 heure et 35 minutes pour dévaler l’Atlantique Sud, établissant un nouveau chrono de référence absolu. Banque Populaire V, mené en équipage par Loick Peyron, était jusqu’ici le plus rapide sur le tronçon équateur-Cap des Aiguilles en 6 jours 8 minutes et 54 secondes en 2011, tandis que le temps de Thomas Coville en 2016 était de 8 jours 11 heures et 33 minutes !

Une météo idéale, un skipper sans relâche
Pour atteindre de telles vitesses, MACIF aura bénéficié de conditions idéales, avec un anticyclone de Sainte-Hélène décalé dans l’est et une bonne dépression au large de l’Argentine pour le pousser, ce qui lui a permis de « couper le fromage » au lieu d’être obligé de le contourner en longeant les côtes sud-américaines. Dans le même temps, le skipper n’aura pas ménagé sa peine, malgré une casse de latte qui l’a obligé lundi à affaler la grand-voile le temps de la réparation.

Aujourd'hui dans l’océan Indien, MACIF 100 possède un matelas d’avance sur Thomas Coville qui ne sera pas de trop, puisque ce dernier avait signé l’an dernier une traversée express et record (en solitaire) de l’Indien en 8 jours 12 heures et 19 minutes. François Gabart possède 2 j 06 h et 24 min d’avance sur les temps du record de Thomas Coville sur Sodebo.

* : sous réserve de validation

par la rédaction
Source : WindReport