vendredi 24 novembre 2017

Record / Ouessant - Leeuwin en 19 jours 14 heures, François Gabart compte plus d'un jour d'avance

Parti d’Ouessant le samedi 4 novembre, François Gabart continue d’imposer son rythme sur sa tentative de record du tour du monde en solitaire. Naviguant depuis mardi soir à l’avant d’une grosse dépression typique des mers australes, le skipper du trimaran MACIF a franchi vendredi à 00 h 15 min (heure française) la longitude du Cap Leeuwin. Il signe un nouveau temps de référence en plus de 19 jours.


Credit : JM Liot


19 jours 14 heures
Comme lors de son entrée dans l’océan Indien, François Gabart établit un nouveau temps de référence en solitaire entre Ouessant et le Cap Leeuwin, situé au sud-ouest de l’Australie en 19 jours 14 heures et 10 minutes, à 26,50 nœuds de vitesse moyenne.


1 jour 12 heures d'avance
Il améliore ainsi de 1 jour 12 heures et 59 minutes le chrono réalisé un an plus tôt par le détenteur du record du tour du monde en solitaire, Thomas Coville à bord de Sodebo.

Prochain objectif dans le viseur de MACIF samedi après-midi : la Tasmanie, à la pointe sud-est de l’Australie, qui marque la sortie de l’océan Indien et l’entrée dans le Pacifique.


C'est positif !
"On vient de passer le Cap Leeuwin, il y a quelques heures. Le vent a bien diminué mais la mer est dure, creuse et serrée. L'enjeu est de rester devant le front froid de la dépression. Je suis content d'arriver dans ce timing au Cap. C'est positif ! Même si je ne cache pas que je suis fatigué et  que j'aimerais que les conditions météo soient meilleures déclarait François Gabart ce matin. J’ai vu des petites casses qui m’enquiquinent un peu : la galette de J2 (pièce ronde à l’avant du bateau servant à fixer par le bas le J2, voile d’avant) qui est cassée, une petite fuite… Rien de fondamentalement très grave au niveau structurel, mais ça va me prendre un peu d’énergie dans les jours qui viennent. A priori, si je ne me sers pas de l’enrouleur de J2, il n’y a pas d’urgence."


Par la rédaction
Source : Windreport