vendredi 24 novembre 2017

Record / Top départ pour Yves Le Blevec, c'est parti autour du monde à l'envers : "C’est un grand saut"

Yves Le Blevec a largué les amarres. Les yeux chargés d’envie, il avait du mal à cacher son impatience à prendre le large. « C’est chargé en émotions, il y a forcément un petit vertige, mais il y a aussi beaucoup d’excitations : je suis vraiment content de partir. » A 16 heures 55 minutes et 28 secondes, il coupait la ligne de départ de son parcours autour du monde à l’envers, en solitaire, en Ultim. Une première qui devrait durer 90 jours.


Credit : Th.Martinez/Sea&Co

A l’Equateur dans une dizaine de jours
Mer d’huile, des grains et une belle lumière hivernale, le géant rouge et noir s’est élancé en douceur dans le chenal de la Trinité-sur-mer.

Cette nuit, le décor aura changé du tout au tout : 20 nœuds établis, des grains avec des rafales à 30 nœuds de secteur nord-ouest. « C’est à peu près le même schéma météo que lors du premier départ (le 4 novembre dernier), cela va lui permettre de doubler le cap Finisterre dès demain matin », détaille Christian Dumard, routeur. « Il va partir tranquille, le temps de se mettre en jambe. Il devrait pouvoir être à l’Equateur dans une dizaine de jours. »


"Il y a une belle page à écrire"
Yves le Blevec, skipper Actual : « Je pars faire un tour du monde à l’envers, contre tous les éléments, plus long, plus dur, peut-être plus beau... ? Il y a une belle page à écrire, c’est un grand saut. 

Le team Actual a rebouclé les chek-lists, re-validé tout, re-vérifié tout, mais on peut le faire cent fois cela n’empêchera pas une casse ou une panne au bout de quelques heures de course. Après il va falloir un peu de réussite. J’ai vraiment envie de montrer tout le potentiel de ce magnifique bateau, le mien aussi. »

Par la rédaction
Source : Kaori