dimanche 26 novembre 2017

Tour du Monde / Yves Le Blevec prend ses marques : "L’idée est de négocier chaque jour après l’autre"

Après une entrée en matière musclée avec beaucoup de manœuvres et de changements de voiles à la clé, Yves Le Blevec a réussi à bien se reposer la nuit dernière. Il commence à prendre son rythme et à évacuer les émotions du départ. « Ce n’est pas évident de réaliser que je vais passer la moitié de ce tour du monde à m’éloigner de la maison et d’appréhender les difficultés à venir… l’idée est de négocier chaque jour après l’autre. »


Credit : B.Stichelbaut


« Le vent rentre, il y a 25 nœuds de vent, je vais à 25 nœuds aussi, ça commence à crachiner, je rentre dans la dépression », la voix d’Yves le Blevec, skipper de l’Ultim Actual, était claire et tonique ce dimanche. Après seulement 36h de navigation, il évolue déjà à la latitude de Lisbonne.

Ces premières heures de circumnavigation se sont déroulées sans accrocs, même si elles ont été plutôt soutenues. Dans quelques jours, le skipper qui s'attaque au tour du monde à l'envers sera pleinement dans son rythme de marathonien du grand large, dans sa logique « circulaire » : avancer au plus vite, mais toujours de façon pérenne, pour faire la boucle.


Les chiffres à 16h30
Avance* : 453 milles
Milles parcourus en 24 h : 479
Vitesse sur 24 h : 20 noeuds
*record à battre du Tour du Monde à l'envers : 122 jours, détenu par Jean-Luc Van Den Heede avec le monocoque Adrien de 25,70 mètres (84 pieds) en 2004.

Par la rédaction
Source : Actual