jeudi 15 février 2018

Transat AG2R / Pierre Leboucher s'élancera avec Christopher Pratt pour sa première transatlantique

Le 22 avril, la Transat AG2R – La Mondiale, transatlantique en double à armes égales et comptant pour le Championnat de France Elite de Course au Large 2018, s’élancera de Concarneau en direction de Saint-Barthélemy. Une vingtaine de Figaro Bénéteau sont attendus, parmi lesquels Guyot Environnement de Pierre Leboucher. Le marin a décidé d’embarquer à ses côtés Christopher Pratt. "Ce sera ma première transatlantique. Alors forcément, pour moi, elle aura une saveur particulière."


Credit : DR

"Je n’ai pas plus d’appréhensions que ça"
A ce jour, 23 équipages sont pressentis pour prendre le départ. Dans ce contexte, la bagarre promet d’être intense. « La Transat AG2R est une très belle course, ce sera ma première transatlantique. Alors forcément, pour moi, elle aura une saveur particulière », annonce Pierre Leboucher, plus habitué, jusqu’ici, à la régate entre trois bouées qu’à la course au large. « Etrangement, bien qu’il y ait un grand nombre d’inconnues, je n’ai pas plus d’appréhensions que ça. Je ne me pose pas trop de questions. »  C'est avec Christopher Pratt qu'il a choisi de partir pour l’épauler dans cet exercice tout nouveau pour lui.


"Elevés au même biberon"
« Lui et moi sommes assez complémentaires. De mon côté, je suis à l’aise dans les phases de contact et dans la conduite du bateau et lui est très bon pour gérer la navigation au large et les manœuvres. Nous avons pas mal régaté l’un contre l’autre en 420 et 470 il y a quelques années puis rapidement, il a pris le virage de la course au large ce qui lui a permis d’acquérir énormément d’expérience, à la fois en Figaro et en 60 pieds IMOCA, » rappelle Pierre Leboucher.

« Il y a un très bon feeling entre nous. Nous avons été élevés au même biberon, la communication est relativement facile entre nous. Nous avons beaucoup de choses à nous apporter mutuellement et nous avons les capacités de bien faire les choses », assure de son côté Christopher Pratt qui, pour sa part, compte douze transats à son actif (huit en course et quatre en convoyage), dont deux Transat AG2R – La Mondiale.


"Naviguer le mieux possible"
« La manière m’importe énormément, presque plus que le résultat en lui-même, alors avec Pierre, nous allons faire en sorte de naviguer le mieux possible. Bien sûr, nous partons avec l’objectif de monter sur le podium mais l’important sera avant tout de terminer avec le sentiment du travail bien fait », poursuit Christopher Pratt. « Clairement, nous savons que nous avons les moyens de faire quelque chose de bien », promet le skipper de Guyot Environnement dont la monture vient tout juste de recevoir sa nouvelle décoration.

Par la rédaction
Source : Rivacom