jeudi 27 novembre 2014

Volvo Ocean Race / Tempête tropicale droit devant, problème de rail de grand-voile sur Dongfeng

Cette nuit, les bateaux de la Volvo Ocean Race ont parcouru entre 50 et 70 milles bâbord amure, au près, dans le Sud de l’Océan Indien et progressent maintenant à 300 milles nautiques au Sud Est de Madagascar. Après un début de nuit tonique, le vent a fini par tomber ces 12 dernières heures. Reste que tous les regards se tournent vers la prochaine étape à négocier : une tempête tropicale que la flotte devrait rencontrer d’ici deux ou trois jours.


Credit : A.Ross

Encore une fois, la lutte est si serrée que seuls 6 milles séparent le leader Alvimedica de Dongfeng, sixième. Seul Team SCA, avec un déficit de 15 milles, semble avoir décroché du reste de la flotte.


Tempête tropicale à négocier
Les équipages vont maintenant concentrer leur attention sur la prochaine étape, la tempête tropicale qui se développe dans le Nord Est et que la flotte devrait rencontrer d’ici deux ou trois jours.

A l’approche de l’île Maurice, on leur annonçait, il y a quelques jours, un cyclone mais c’est devenu une « simple » tempête tropicale. « C’est comme si l’on passait, en Europe, d’une tornade à une tempête hivernale » plaisante Brian Carling, reporter embarqué à bord de Team Brunel. Charles Caudrelier (Dongfeng) voit les choses du bon côté : « cette dépression va générer des vents forts mais ils vont nous aider à progresser vers le Nord. Le problème n’est pas la dépression, c’est le vide qu’elle va laisser derrière elle. »


Entre audace et prudence
Dans les prochaines heures, les équipages devront donc décider de la stratégie à adopter. Ils pourront choisir de s’écarter de cette tempête tropicale afin de préserver les hommes comme les bateaux ou ils pourront au contraire chercher à exploiter au mieux ce flux puissant pour progresser au plus vite vers le Nord.


Avarie sur Dongfeng
L’équipage de Dongfeng s’est rendu compte que le rail de Grand Voile était décollé sur 70 centimètres. Même si cette avarie ne perturbe pas dans l’immédiat la navigation (il ne menace pas de s’arracher), elle constitue un sérieux handicap pour l’équipage franco-chinois. Pour l’heure, le rail est maintenu par deux sangles mais ce bricolage pose problème puisqu’il rend impossible un affalage de grand voile, voire même une prise de ris. (Images)


Classement à 9h40 UTC
1 Team Alvimedica
2 Abu Dhabi Ocean Racing à 2 mn du leader
3 MAPFRE à 3 mn
4 Team Brunel à 3 mn
5 Team Vestas Wind à 5 mn
6 Dongfeng Race Team à 6 mn
7 Team SCA à 15 mn

Par la rédaction
Source : VOR

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?