jeudi 19 septembre 2019

Le SailGP est à Marseille, premières régates vendredi à 14h30, Billy Besson : "on cherche, on tâtonne"

La dernière étape du SailGP commence demain à Marseille. Depuis lundi, les Billy Besson et l'équipe française ont eu droit à quatre après-midis d’entraînement en compagnie de leurs futurs adversaires et ont pu tester leur terrain de jeu entre les îles du Frioul et la grande digue du large transformée en zone spectateur, à la sortie du Vieux Port.



Crédit : E Stichelbaut

Top départ des 48 heures Azimut, Jérémie Beyou (Charal) et Charlie Enright (11th Hour) aux commandes

Dans des conditions encore estivales, l’ambiance était détendue ce matin sur les pontons de Lorient La Base. Les 21 tandems accompagnés de leur media man ou woman partaient sereins pour les 48 heures Azimut. Chacun pouvait se concentrer sur son objectif car comme l’expliquait Fabrice Amedeo avant d’embarquer : « On sait depuis hier qu’il y a vraiment trois familles d’IMOCA. Les nouveaux foilers nous collent facilement 3 nœuds et en théorie les bateaux comme Newrest Art et Fenêtres qui date de 2015 va environ 3 nœuds plus vite que les modèles à dérive ». 


Crédit : Y Zedda

Le départ de la Mini Transat reporté, prologue dimanche à La Rochelle

Initialement prévu dimanche 22 septembre, le départ de la 22ème édition de la Mini-Transat est reporté à une date ultérieure. En cause, les conditions de vent et de mer soutenues attendues dans le Golfe de Gascogne puis au large du cap Finisterre. Dimanche, les 87 marins sortiront malgré tout du Bassin des Chalutiers à La Rochelle pour disputer le prologue.


Le départ de la Mini Transat reporté
Credit : Ch.Breschi



Amélie Grassi et ACTION ENFANCE, en route pour la Mini-Transat La Boulangère, top départ ce dimanche

Amélie Grassi, skipper du Pogo 6.50 ACTION ENFANCE, est une des huit femmes qui participera à la 22e édition de la Mini-Transat La Boulangère 2019. A seulement 25 ans, la jeune Française prendra le départ de sa première transatlantique.


Crédit : A Grassi


Banque Populaire X entame le Défi Azimut, Clarisse Crémer : "Un entraînement grandeur nature"

Depuis début juillet, Clarisse Crémer peaufine ses automatismes avec Armel Le Cléac’h à bord de Banque Populaire X. À un peu plus d’un mois de la Transat Jacques Vabre, ils s’apprêtent à débuter ce jeudi le Défi Azimut à Lorient.


Credit :  JM Liot

Le nouvel IMOCA Arkea Paprec 3e des runs, Sébastien Simon poursuit le Défi Azimut : "Ça va aller très vite !"

Les IMOCA se retrouvent cette semaine à Lorient pour le Défi Azimut. Les runs de vitesse ont été disputés hier dans de superbes conditions. L’occasion pour Sébastien Simon et Vincent Riou de faire le spectacle ! Au classement des runs, ARKEA PAPREC monte sur la 3e marche du podium avec son meilleur temps à 3 minutes 12 secondes sur le parcours de 1,2 milles nautiques, juste derrière  Charal et PRB. Les marins prendront le départ aujourd’hui à 13h des 48h Azimut.


Le nouvel IMOCA Arkea Paprec
Credit : M.Viezzer

mercredi 18 septembre 2019

Top départ du Défi Azimut, victoire de Charal sur les runs du jour - Classement

Runs de vitesse pour l'entame de ce Défi Azimut avec 20 nœuds de vent, petit clapot, grand soleil, dans la rade de Lorient. En cadence, les 20 concurrents s’annonçaient à la VHF et se présentaient sur la ligne sous des combinaisons de voilure très variées. Sur ce bord assez serré à 100° du vent, seul La Mie Câline Artipôle (Arnaud Boissières, Xavier Macaire) se risquait sous son petit gennaker quand d’autres comme Corum l’Épargne (Nicolas Troussel, Jean Le Cam) et Apicil (Damien Seguin, Yoann Richomme) filaient GV haute –J2. Ces deux-là se révélaient d’ailleurs les plus rapides des bateaux à dérive à la fin de la journée, en compagnie de V and B Mayenne (Maxime Sorel, Guillaume Le Brec)



Crédit : Y Zedda