vendredi 6 mars 2015

Class C / Franck Cammas et le Team Groupama d'arrache-pied sur "The Little Cup" : "C'est top secret"

C'est au mois de septembre prochain que Groupama C défendra son trophée de vainqueur de la petite Coupe de l'América, conquis à Falmouth en septembre 2013, au moment même où les Américains d'Oracle s'emparaient de l'America's Cup. Afin de défendre son titre, Groupama sailing team prépare ce rendez-vous avec rigueur et détermination. Explications.



Franck Cammas et Louis Viat tournés vers The Little Cup avec leur Class C.
Credit : Groupama/Yvan Zedda

A bord d'un Groupama C plus rapide, plus stable et remontant bien mieux face au vent, le duo Franck Cammas - Louis Viat avait remporté la petite Coupe de l'America 2013 face à Billy Besson et Jérémie Lagarrigue.

Fort de ce premier coup de maître, le skipper Groupama se devait d'accorder sa revanche à l'équipe suisse qui organisera la 27ème Petite Coupe, désormais dénommée « The Little Cup », et qui se déroulera à Genève du 12 au 19 septembre prochain.


"Deux principaux points d'évolution"
« Nous avons ciblé deux principaux points d'évolution : l'ergonomie et l'aéro du trampoline et aussi les appendices, c'est à dire les foils et les safrans » confie Louis Viat, équipier de Franck Cammas et team manager depuis le départ de Stéphane Guilbaud.

Partageant les navigations depuis la base lorientaise avec Franck ou Julien Villion à la barre, Louis est en bonne place pour juger des progrès réalisés : « Le travail sur le trampoline avait pour objectif de simplifier les manoeuvres pour exploiter tout le potentiel du bateau. On a aussi allégé les systèmes et gagné en aéro ».


"Deux nouveaux safrans à foils"
Autre axe de développement, les appendices : « On a gardé le foil bâbord de 2013 et on en a dessiné un nouveau pour tribord en interne. En terme de sensations, nous sommes satisfaits mais cela ne nous suffit pas. 

Groupama C est bardé de capteurs qui doivent nous permettre de développer un important process d'analyse des données recueillies. On navigue par phase de 2 minutes en modifiant un élément à chaque fois. Malheureusement, nous n'avons pas été aidés par des conditions météo souvent musclées pour un engin de ce type et nous manquons de recul. 

Nous avons également conçu deux nouveaux safrans à foils mais sur ce point, impossible d'en dire plus. C'est top secret. »


Recueil et analyses pendant encore deux mois
Un secret que les huit personnes du team qui travaillent à Lorient se garderont bien de divulguer tant cette Little America's Cup est un objectif prioritaire pour Franck Cammas qui garde l'America's Cup dans sa ligne de mire. Le programme de navigation, de recueil et d'analyse de données va donc se poursuivre avant que les navigations et courses du programme 2015 ne prennent le dessus.

Par la rédaction
Credit : V.Borde

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?