lundi 27 octobre 2014

Route du Rhum / Loick Peyron à la barre de Banque Populaire : "Contraint à naviguer sous-toilé"

Reprendre ses fondamentaux, le challenge l’excite. Avec plus de trente années d'expérience, la plupart du temps à la barre de multicoques, Loïck Peyron (54 ans) relève un nouveau défi. Le 2 novembre, il s'élancera pour sa 7e Route du Rhum avec le maxi Banque Populaire. "Ce challenge est sûrement le plus fou !"


Loick Peyron : "L’idée est d’éviter coûte que coûte de se faire dépasser par la puissance de la machine"
Credit : Th.Martinez/BPCE

« Je ne fais pas de fixation sur cette course. On ne m’a pas donné d’objectifs, mais quand on part avec le bateau qui a gagné 4 ans auparavant, on a forcément derrière la tête l’idée de faire aussi bien… »

Septième Route du Rhum
S’il n’a pas toujours bénéficié, surtout à ses débuts, des moyens pour prétendre à la victoire, Loïck Peyron a aussi porté l’étiquette de favori lorsqu’il régnait sur la classe des trimarans ORMA de 60 pieds. Sans jamais toucher le Graal sur le Rhum. Il s’élancera dimanche pour sa septième participation, sans pression. « Je vais tout mettre en œuvre pour confirmer le binôme gagnant qu’étaient Armel et le Maxi trimaran Solo Banque Populaire VII » confie le skipper. 



Le secret : l'anticipation
« L’idée est d’éviter coûte que coûte de se faire dépasser par la puissance de la machine. Compte tenu de la démesure des voiles, des bouts, des winches, chaque manœuvre en solitaire prend un temps considérable. Hors de question d’imaginer affaler un gennaker dès que le vent rentre en puissance.

C’est bien avant que le marin doit réduire la toile à temps, afin de se retrouver en bonne situation dès que le changement de force et de direction du vent se manifeste. C’est un exercice frustrant car on parie sur l’arrivée de nouvelles conditions, et tant qu’elles ne sont pas au rendez-vous, ce travail d’anticipation nous contraint à naviguer sous-toilé et à ne pas tirer la quintessence du bateau.»


Multicoque, encore et toujours
« En multicoque, j’ai la chance d’avoir navigué un peu sur tous les supports ; CG 32, Moth et avec l’équipe d’Artémis sur l'America's Cup », rappelle ce touche à tout. « Tous les modes de navigation m’intéressent, en être encore un acteur est assez fabuleux.»

"Je pensais pourtant en avoir fini avec ces grands défis en solitaire et en multi, mais reprendre au pied levé une telle machine en solo à 54 piges ne se refuse pas !" 


Banque Populaire en chiffres.


Banque Populaire VII en chiffres
Superficie Grand Voile : 283 m²
Trinquette : 152 m²
ORC : 56 m²
Taille du plus grand Gennaker : 372 m²
Voilure au près : 411 m²
Voilure au portant : 678 m²
Surface habitable intérieure : 12,5 m²
Surface du cockpit : 23 m

Par la rédaction
Source : ScanVoile (via DP)

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?