samedi 29 novembre 2014

IMOCA / Bernard Stamm et Jean Le Cam en route pour l'Espagne. Bientôt la Barcelona World Race !

Mardi, Bernard Stamm et Jean Le Cam ont largué les amarres à Brest. Cap sur Barcelone où sera donné le départ de la 3e édition de la Barcelona World Race le 31 décembre prochain. Les deux hommes profiteront de ce convoyage de 1 250 milles pour tester les dernières voiles reçues récemment et valider les derniers détails. Mais pas question de prendre des risques et d’abimer le bateau à un mois de l’échéance.



C'est parti pour Barcelone pour Bernard Stamm et Jean Le Cam.
Credit : Poujoulat

Encore quelques allers et retours au programme
« Le fait d’emmener le bateau à Barcelone est une nouvelle étape dans notre projet. Cependant, nous n’entrons pas encore tout à fait dans la course. Certes, nous nous déplaçons : l’équipe, le matériel, le semi-remorque… tout part en Espagne mais il nous reste encore différents détails à régler et quelques allers et retours à effectuer entre Barcelone et Brest », explique Bernard Stamm qui avoue que le méchant coup de vent annoncé jeudi, au large du cap Finisterre a quelque peu précipité les choses.

« Nous avons un impératif : être à Paris le 5 décembre pour la présentation officielle de la Barcelona World Race aux journalistes dans le cadre du Salon Nautique de Paris. C’est pourquoi nous partons si tôt. Cela nous oblige à mettre les bouchées doubles mais, finalement, c’est une bonne chose car, comme toujours, plus on a de temps devant soi, plus on en prend pour faire les choses. Maintenant, ce qui est fait est fait », détaille Jean Le Cam.


Voiles neuves
Les dernières voiles du bateau ont été livrées il y a quelques jours. L'occasion de tester le petit spi, le code 0 mais aussi le petit gennaker, tous flambant neufs.


Ne pas prendre de risque
« L’idée est d’arriver à Barcelone avec un bateau en bon état afin de n’avoir qu’à continuer le travail prévu sans en rajouter. Il nous reste notamment pas mal de choses à démonter (les voiles, le matériel de sécurité…) afin d’effectuer les contrôles de jauge. Plus nous aurons de temps de disponible pour nous consacrer à cela, mieux ce sera, si nous voulons le faire proprement », conclut le skipper de Cheminées Poujoulat dont la monture doit, elle, selon les instructions de course, obligatoirement être présente à Barcelone avant le 10 décembre.

Par la rédaction
Source : Rivacom

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?