vendredi 21 novembre 2014

IMOCA / Objectif Vendée Globe 2016, Eric Bellion : "Nous avons racheté l'ex DCNS"

Le projet "Comme 1 seul Homme" mené par le navigateur Eric Bellion (ancien skipper du VO60' le Jolokia) sera bel et bien au départ du Vendée Globe en 2016. Avec le soutien de ses partenaires, il vient de racheter l'ex-DCNS et intègre Mer Agitée, l'écurie de course de Michel Desjoyeaux.


Crédit : JM Liot 



Eric, qu'en est-il de votre projet ?
"La plus grosse nouvelle est que nous avons racheté un bateau, l'ex DCNS. Nous avons finalisé ce rachat juste avant le départ de la Route du Rhum et nous sommes en train de finaliser ses expertises. Grâce au soutien de mes premiers partenaires, j'ai pu acquérir ce plan Finot-Conq de 2008, sister-ship de Generali et de Brit Air.


Vous allez travailler avec le double-vainqueur du Vendée Globe, Michel Desjoyeaux ?
"Oui. J'intègre Mer Agitée où le bateau va arriver courant décembre. Je vais être coaché par Michel et son équipe, à la fois pour la transformation du bateau et pour ma préparation sportive. Nous allons probablement changer la quille, ce sera la plus grosse modification du bateau. La remise à l'eau est prévue au printemps prochain. Ensuite l’idée est de naviguer le plus possible pour m'entrainer, avec comme courses de préparation la Transat Jacques Vabre et la Transat BtoB en solitaire au retour, qui sera mon parcours de qualification pour le Vendée Globe."


Qui sont vos partenaires ?
" Ils sont cinq pour le moment, dont trois que je peux citer dès à présent : la mutuelle Klesia, TF1 et l'Ecole de Management EM Lyon. Ces co-partenaires me permettent l'achat du bateau et le fait de pouvoir commencer à travailler. Je suis encore en recherche de soutiens puisque l'objectif de Comme 1 seul Homme est d'en trouver 20 au total. Nous avons évidemment des contacts très avancés. Nous lancerons officiellement le projet en mars prochain, mais je peux d'ores et déjà dire que je serai bien au départ du Vendée Globe en 2016… et j'en suis évidemment très heureux ! "


Par la rédaction
Source : Vendée Globe

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?