mardi 28 avril 2015

Figaro / Genou bloqué pour Jérémie Beyou : "Il est temps d'opérer" (ITW)

Jérémie Beyou n’a pas conservé son titre. Samedi, le skipper de Maître CoQ s'est hissé à la deuxième place du classement général de la Solo Maitre CoQ derrière Yann Eliès. Pour l'heure, place au repos pour résoudre un problème de genou.


Belle deuxième place sur la Solo Maitre CoQ pour Jérémie Beyou avant de soigner son genou.
Credit : Solo Maitre CoQ/Ch.Favreau

Que dire de cette semaine sur la Solo Maître CoQ 2015 ?
Jérémie Beyou : "Cela faisait longtemps que nous n'avions pas eu cette formule de course avec des petits parcours et du large. On s'est bien pris au jeu. Cette semaine est très positive pour moi. J'étais bien complet sur les deux types d'épreuve. 

Avec Yann (Eliès), on connaissait bien ce genre de grand prix et on a vite trouvé nos marques. Je n'étais pas en forme olympique mais je termine deuxième, ce qui est un super résultat. Je suis content des vitesses de mon Figaro Maître CoQ. Toutes les choses que je souhaitais valider en vue de la Solitaire le sont désormais."


Même si tu vas devoir prendre un peu de repos pour soigner ton genou ?
Jérémie Beyou : « Je me suis bloqué le genou pendant 3 heures (NDLR : pendant la course offshore). Cela m’était déjà arrivé il y a quelques semaines. Il y a un petit bout de cartilage qui se balade dans la rotule et cela se bloque de façon aléatoire. Je me sentais bien, je faisais des mouvements sans y penser et il s’est bloqué. J’ai eu la jambe à 45 degrés pendant plusieurs heures. 

J’ai pensé abandonner au niveau des Birvideaux pour rentrer à Lorient et comme par magie, il s’est débloqué quelques milles avant. J’ai pu continuer la course avec de bonnes douleurs sur les ligaments. Il est temps d’opérer en faisait une arthroscopie dès cette semaine. Ce n’est pas une grosse opération, cela se fait en une journée et je devrais être au repos total pendant dix jours pour être en pleine forme à Bordeaux, au départ de La Solitaire !»

Par la rédaction
Source : A.Bourgeois

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?