vendredi 3 avril 2015

Sportboat / Jean Pierre Dick, Marc Guillemot, Isabelle Joschke au Spi Ouest France "Vivement demain !" (ITW)

"C’était humide, c’était sport, c’était tonique !" De beaux surfs au programme de ce vendredi pour les OPEN 7.5 et les MACH 6.5 dans un vent qui n’a cessé de forcir, procurant des sensations fortes aux 21 équipages engagés. Les hostilités sont belles et bien lancées au SPI OUEST France pour les catégories de Sportboat.  


Crédit : E Rousseau Photographe

ILS ONT DIT :
Mathieu Jones ( MACH 6.5 – Alternative Sailing ) «  Quelle journée exceptionnelle tant au niveau de nos résultats que des conditions ! Il y avait pas mal de vent  et, à bord d’Alternative Sailing, ça nous convient bien.  Niveau résultat, on a performé en remportant les trois manches du jour ! C’est une première ! D’habitude, on y va crescendo ! Espérons que ça ne soit pas de mauvais augure ! »

Jean-Pierre Dick (OPEN 7.5 – Paprec-Saint Michel) «  C’est vraiment une mauvaise journée  qui a démarré par une erreur d’appréciation alors qu’on se bagarrait pur la 2ème place.  Cette faute a entrainé un accrochage avec un autre bateau et la casse de notre bout-dehors. Retour à terre pour Paprec-Saint Michel afin de réparer. Nous n’avons pas pu nous aligner sur la 2ème manche. Et sur la 3ème, nous finissons 3ème ! Bilan : peu largement mieux faire ! Vivement demain. »

Marc Guillemot (OPEN 7.5 – Safran) «  C’était humide, c’était sport, c’était tonique ! Tout était réuni pour une première journée vraiment très sympa !  Il y a eu pas mal de manœuvres de spi râtées ; les conditions de vent ont un peu égrené ! A bord de Safran, on s’est régalé, même s’il faut qu’on améliore un peu nos manœuvres !»

Isabelle Joschke (MACH 6.5 – Générali Horizon Mixité) «  On a pris beaucoup de plaisir mais il y avait vraiment beaucoup de vent. C’était souvent chaud au niveau des manœuvres. Les filles à l’avant sont pas mal exposées et au final rincées ! C’était un peu dur ! Mais, on a réussi de belles choses, on a rien cassé, ce qui aurait pu arriver dans ces conditions limites. Nos choix ont été judicieux par rapport au spi, ce qui a nous a fait gagner pas mal de places.»





Par la rédaction
Source : C Muller

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?