lundi 1 juin 2015

GC32 / Belle montée en puissance de Yann Guichard et Spindrift, deuxièmes en Autriche

C'est sur le Lac de Traunsee, situé au cœur des Alpes autrichiennes, que les fines lames du multicoque se sont affrontées en fin de semaine pour la première épreuve officielle du Bullitt GC32 Racing Tour. Avec trois victoires sur cette Austria Cup, douze podiums et deux journées remportées sur les quatre disputées, Yann Guichard et Spindrift racing ont réussi leur entrée sur le circuit, en se classant deuxièmes derrière 'Sultanate of Oman'.


Le GC32 Spindrift racing en Autriche
Credit : E.Stichelbaut/Spindrift


Peu de vent
Par manque de vent, les skippers n'ont pas pu montrer tout le potentiel de leurs GC32, ni faire des bords de ‘haut vol’. Néanmoins, le premier rendez-vous de ce circuit a permis de jauger déjà le très bon niveau du plateau et la technicité de ces bateaux ‘volants’ monotypes.

« Sur le plan d’eau, les conditions étaient difficiles et très instables en intensité comme en direction, » explique Yann Guichard. « Ce n'est pas parce qu'on prenait un bon départ que l'on gagnait la manche. Jusqu'à la ligne d'arrivée tout pouvait arriver. Cela a été un bel exercice mental car il ne fallait rien lâcher.  »


Montée en puissance
Après une première journée pour trouver le bon rythme, le GC32 noir et or a vu son équipage progresser manche après manche, prenant rapidement les places de choix. « Je suis très satisfait de cette seconde place sur l’Austria Cup, » poursuit-il. « Le premier jour a été plus difficile par manque d'entrainements mais nous avons vraiment progressé et fait de bonnes choses sur les deux derniers jours. C'est souvent sur les transitions que l’on peut perdre le plus de terrain mais on a réussi à s’adapter et à avoir les bons réflexes. »

A leur retour à quai dimanche, Yann Guichard, Christophe Espagnon, Jacques Guichard, Thomas Le Breton et Matthieu Vandame affichaient un large sourire. « Je suis fier de mon équipe, tant en mer qu'à terre. Bravo au ‘shore crew’ qui a fait un travail exceptionnel. Il y a 15 jours seulement, nous recevions notre nouveau bateau à monter ! » conclut le skipper.


La suite à Cowes
Pour Dona Bertarelli, cette seconde place accrochée est de bon augure pour la suite. « Toute l’équipe se prépare maintenant pour l’étape de Cowes qui sera certainement très différente, avec de la mer et surement du vent, ça s’annonce sportif ! »


Retour à l'ultime
Les marins de Spindrift racing ont rendez-vous dès cette semaine en Bretagne pour naviguer à bord du maxi-trimaran Spindrift 2 avant de rejoindre le Lac Léman pour disputer l’Open de Versoix 2 et  Genève-Rolle-Genève à bord du D35 Ladycat (5-7 juin).

Credit : E.Stichelbaut/Spindrift

Classement final
1 Sultanate of Oman (OMA) : 38 points
2 Spindrift racing (FRA) : 46 points
3 Alinghi (SUI) : 49 points
4 Team ENGIE (FRA) : 53 points
5 Armin Strom Sailing Team (SUI) : 69 points

Par la rédaction
Source : V.Bouchet

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?