dimanche 21 juin 2015

Solitaire du Figaro / La flotte s'élance pour le finish vers Dieppe, Yann Eliès pour le triplé

La meute de La Solitaire du Figaro est lâchée et ils ont tous faim. Certains d’en finir, d’autres de conclure en beauté, une poignée de confirmer leur position au général ou d’y grappiller quelques places encore. Chasseurs ou chassés, ils naviguent au près dans un bon flux d’Ouest/Nord-Ouest vers la pointe de la Cornouaille, qu’ils devraient atteindre demain dans la matinée. Au menu, du louvoyage donc, puis du portant musclé sous spi à l’approche d’un front froid. 


Credit : A.Courcoux


Yann Eliès pour le triplé
Yann Eliès (Groupe Queguiner-Leucémie Espoir) joue le plus gros dans cette étape : une troisième victoire dans La Solitaire du Figaro, pour rejoindre le club très fermé composé de Jérémie Beyou, Jean Le Cam, Michel Desjoyeaux et Philippe Poupon.

Un peu fébrile sur le premier louvoyage et pointé à la dixième place à la bouée de dégagement, le Briochin avait laissé partir sur la gauche du plan d’eau Vincent Biarnès (Guyot environnement) et Corentin Horeau (Bretagne-Crédit Mutuel Performance). Les deux skippers étaient les premiers à tirer la barre vers le large et à envoyer le spi dans une belle brise d’Ouest de 18 nœuds.

Suivaient Yoann Richomme (Skipper Macif 2014) qui a visiblement trouvé la solution pour réparer son transfert de ballast (il avait informé la direction de course d’un problème avant le départ) et Jérémie Beyou (Maître CoQ) qui a une revanche à prendre sur cette Solitaire (5ème au général à 2 heures 5 minutes du leader).



A l'attaque dès le départ
Il est un point sur lequel ils étaient d’ailleurs tous d’accord ce matin: Peu importe si le parcours réduit compte encore 470 milles, il faut absolument être devant dès le départ. Après une première partie au près, pas forcément propice à créer d’importants écarts, puis un aller-retour express en mer Celtique, le retour en manche s’annonce plus complexe. « Ce qui est certain, c’est que ça va partir par devant » expliquait Charlie Dalin (Skipper Macif 2015), deuxième au général qui joue gros lui aussi « J’ai prévu de m’arracher sur le début de course, de donner mon maximum »

L’anticyclone se reconstituant par l’Ouest, il stoppera d’abord la progression de l’arrière de la flotte, ce qui pourrait créer de gros écarts vers l’île de Wight (dernière marque avant de traverser la Manche vers Antifer).

En attendant, la première partie sera au contact.


Les 10 premiers à la porte Radio France
1- Vincent Biarnès (Guyot Environnement) à 16 h 46
2- Corentin Horeau (Bretagne Crédit Mutuel performance)
3- Jérémie Beyou (Maître Coq)
4- Nick Cherry (Red Shift)
5- Alexis Loison (Groupe Fiva)
6- Adrien Hardy (Agir recouvrement)
7- Gildas Mahé (Qualiconfort-The beautiful watch)
8- Sébastien Simon (Bretagne Credit Mutuel espoir)
9 - Yann Eliès (Groupe Queguiner-Leucémie espoir)
10 – Sam Matson (Chatham Marine)

Par la rédaction
Source : Rivacom

Aucun commentaire :

Enregistrer un commentaire

Vous souhaitez intervenir sur cet article ?